Accueil Culture Cinéma

Jean-Jacques Beineix, réalisateur de «37º2 le matin», n’est plus

Le réalisateur français est décédé des suites d’une longue maladie. Il avait marqué les esprits en révélant Béatrice Dalle dans « 37 º 2 », avant une fin de carrière discrète.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Betty, elle court après quelque chose qui n’existe pas. Elle est comme un animal blessé et elle retombe toujours un peu plus bas. Je crois que le monde est trop petit pour elle. Je crois que tous ses problèmes viennent de là… » Betty, cette femme exubérante, effrontée, incontrôlable et magnifique, c’est le rôle qui a révélé Béatrice Dalle au monde en 1986 dans 37º2 le matin. Un film devenu mythique, et une véritable ode à la liberté, signée Jean-Jacques Beineix (d’après le roman de Philippe Djian). Un des seuls véritables grands succès du réalisateur français, qui est décédé ce jeudi à son domicile parisien des suites d’une longue maladie.

Discret depuis une vingtaine d’années, il a toujours entretenu des relations tumultueuses avec le cinéma français. Et sur la fin de sa carrière, il s’était surtout consacré au cinéma documentaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs