Accueil Société

2021, l’année où la surmortalité est 100% masculine (et ce n’est pas banal)

La Belgique clôture une nouvelle année covid avec un excès de mortalité de plus de 2.600 personnes. C’est moins catastrophique que les 17.000 morts excédentaires de 2020, mais cela reste impressionnant. Il faut remonter à 1985 pour comptabiliser autant de décès.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

Ce ne sont pas les chiffres les plus joyeux pour célébrer l’an neuf. Mais l’Office belge de statistique (Statbel) a rendu publiques, vendredi, les données de décès, en Belgique, pour l’année 2021. On parle bien ici de décès toutes causes confondues (donc pas uniquement des décès covid compilés par Sciensano de manière indépendante). Ces données permettent de calculer un indicateur intéressant : la surmortalité (ou excès de mortalité). Autrement dit : y a-t-il eu plus ou moins de morts que d’habitude, en 2021 ? Question qu’il est possible d’étudier selon les sexes, les âges ou les zones géographiques. Et Le Soir a fait l’exercice, en comparant le nombre de décès observé en 2021 au nombre moyen de décès recensés entre 2017 et 2019 (les trois dernières années pré-pandémie). Les principaux résultats tiennent dans l’infographie ci-dessous, et se résument en six constats.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

99 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 18 janvier 2022, 12:11

    Mettez en pratique mon « GoodWarning » précédent du 15 janvier : Dès que vous voyez un post (surtout des mêmes énergumènes comme X,Y,Z Peeters) >>> vérifiez leurs « modus operandi » qui est invariant : >>> 1) Ici bas, Peeters utilise son vieux site conspirationniste « dailyexpose-uk » 2) « cherry picking » d’une infox venant du fin fond d’un trou perdu aux confins du monde « un illustre inconnu de l’université de l’Alberta » !! Et pourquoi pas du Kamtchatka ? 3) Répétitions incessantes afin de « matérialiser » une fake news sans support scientifique. Rien de nouveau donc.

  • Posté par Peeters x, lundi 17 janvier 2022, 13:05

    Ils peuvent tricher, truquer les données, mais la surmortalité ne se cache pas ! L'étude menée par K. Beattie, de l'Université de l'Alberta, a révélé que 89,84 % des 145 pays ont subi un impact négatif après la mise à disposition des vaccins COVID-19. Fait intéressant, il a été dit que cette étude a été rendue disponible avant l'audience de la Cour suprême des États-Unis qui a bloqué le vaccin ou le mandat de test de l'OSHA, car l'étude a révélé qu'aux États-Unis, les vaccinations COVID-19 représentent un taux de transmission accru de 38% et une augmentation de 31% du taux de mortalité. https://dailyexpose-uk.translate.goog/2022/01/15/new-study-shows-an-increase-in-deaths-in-145-countries-after-covid-vaccines-were-introduced%E2%80%8B/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

  • Posté par Courtial Sosthène, mercredi 19 janvier 2022, 18:51

    Merci Peeters x.

  • Posté par Peeters x, mardi 18 janvier 2022, 12:41

    @Courtial Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les masques et les mensonges mortels qui les entourent: MBFC Credibility Rating: HIGH CREDIBILITY https://www-justfacts-com.translate.goog/news_face_masks_deadly_falsehoods?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 18 janvier 2022, 12:20

    Totally FAKE News de l'assistant virtuel bis : Israël fait face à Omicron et adapte simplement sa stratégie . Rien de contraire à la vaccination en attendant de nouveaux médicaments (mais sûrement pas l'antiparasitaire ivermectine de nos trois sponsors Peeters; Ernotte; et A.B le Fcuk-checker !)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs