Accueil Société

Coronavirus: plus de 24.000 nouvelles contaminations dépistées chaque jour (infographie)

Selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin, entre le 5 et le 11 janvier, 24.162 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 51 % par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 2 min

Entre le 5 et le 11 janvier, 24.162 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 51 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin.

Près de trois tests sur dix s’avèrent désormais positifs : plus de 88.400 tests ont été effectués quotidiennement pour un taux de positivité de 29,1 %.

Au cours de cette période, près de 20 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-11 %), portant le bilan à environ 28.600 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Hospitalisations

Entre le 8 et le 14 janvier, il y a eu en moyenne 189 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 8 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.106 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 410 patients traités en soins intensifs (-12 %).

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,06. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants atteint 2.441 sur 14 jours.

Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 2,4 millions d’infections au coronavirus ont été diagnostiquées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 15 janvier 2022, 17:34

    Scientia Vincere Tenebras

  • Posté par Vanhaelen Christine, samedi 15 janvier 2022, 14:40

    Décidément, les complotistes sont tous derrière leurs claviers aujourd'hui ! Ernotte, Peeters, Adolphe : la DreamTeam est réunie sur son petit podium :-)))))

  • Posté par Peeters x, samedi 15 janvier 2022, 13:59

    Christian Perronne rappelle également que : – En 2 ans, le gouvernement français a donné 3 milliards d’euros aux médias. – Les injections ne sont pas des vaccins, ne protégeant ni du covid, ni de la transmission du covid. Les chiffres des tests PCR ont été gonflés, les chiffres des décès aussi. – Il faut 10 ans pour qu’un vaccin soit autorisé, 10 ans de plus pour les femmes enceintes. Ces produits sont encore expérimentaux. Tout parlementaire qui vote pour l’obligation d’un traitement expérimental devrait être poursuivi. – Il y a plus d’enfants qui meurent de cardiopathie après vaccination qu’il n’y en a qui meurent du covid. – L’EMA ne connaît pas la composition des vaccins qu’elle a autorisés et qui ont causé 36 000 morts en Europe et 25 000 aux États-Unis. – Les pays qui ont arrêté la vaccination ou ne l’ont pas appliquée n’ont plus d’épidémie. – Il existe des traitements efficaces qui rendent les vaccins inutiles et illégaux. https://lemediaen442.fr/le-pr-perronne-recu-au-parlement-du-luxembourg-pour-debattre-sur-vaccination-contre-la-covid-19/

  • Posté par massacry olivier, samedi 15 janvier 2022, 15:38

    Peronne est devenu un vieux con, adepte de la théorie du complot pour nous fourguer sa pseudo science :<Le 19 octobre 2020, le conseil d'administration de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT) démet Christian Perronne de ses fonctions de vice-président et de celles de président de son conseil scientifique, en raison de ses propos polémiques sur la Covid-19, à son soutien de l'association BonSens dont les « valeurs » sont jugées « étrangères à l'éthique de la FFMVT », et de son indisponibilité récente face au travail à effectuer au sein de la fédération. Le 17 décembre 2020, Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, met fin à ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches6, après qu’il a notamment affirmé que les malades de la Covid-19 représentaient une aubaine financière pour les médecins et tenu des propos polémiques concernant l’hydroxychloroquine, et formule une plainte à caractère professionnel devant le conseil national de l'Ordre des médecins. Le conseil national de l’Ordre des médecins dépose une plainte juridique début décembre 2020 contre six médecins, dont Christian Perronne, en raison de propos jugés controversés sur l’épidémie de Covid-1963. Le Comité d'éthique du CNRS le cite dans un avis paru en septembre 2021 parmi les acteurs ayant participé à une dérive populiste de la science>. Mieux, même Raoutl en 2016 avait des doutes quant à son sérieux, c'est dire: <Le professeur Didier Raoult le qualifie alors de « confrère qui a pris une position de leader du Lyme, sans bagage scientifique spécifique dans ce domaine, autre que ses croyances et le support de ses disciples »26,27. Ce même Didier Raoult ajoutait : « Il n’a pas de production scientifique lisible. Il a embrasé les théories alternatives et a même convaincu un grand hebdomadaire qu’il existait un complot tendant à dissimuler (pour quelle raison ?) l’ampleur du désastre. »> (wikipédia). Bref encore une fois, si Peeters le dit, c'est faux comme d'hab.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 15 janvier 2022, 14:57

    Et comme souvent <Pe(e)ters le toXique>, "On ne peut pas être, et avoir été" (sauf les c... dans votre genre aurait dit Coluche). Dans le cas de <Perronne le délirant> (et de <Montagnier le Nobel décati>), c'est particulièrement d'actualité...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko