Accueil Société

Coronavirus: un effet secondaire très rare est potentiellement lié à deux vaccins découvert

Des cas très rares de myélite pourraient être liés aux vaccins AstraZeneca et Janssen. L’Agence européenne des médicaments a demandé la modification de la notice relative à ces vaccins.

Temps de lecture: 2 min

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a demandé de modifier la notice relative aux vaccins contre le coronavirus développés par les firmes AstraZeneca et Janssen afin d’y inclure un avis concernant de très rares cas de myélite transverse possiblement liés à ces produits, a-t-elle indiqué vendredi sur son site internet. La mesure vise à sensibiliser le personnel médical et les personnes vaccinées afin qu’elles soient correctement prises en charge si des symptômes de cette affection venaient à se développer.

La myélite transverse (MT) est une maladie neurologique rare, caractérisée par une inflammation d’un ou des deux côtés de la moelle épinière. Elle peut entraîner une faiblesse dans les bras ou les jambes, des symptômes sensoriels (tels que des picotements, un engourdissement, une douleur ou une perte de la sensation de douleur) ou des problèmes au niveau de la vessie ou des intestins.

Cette affection a été ajoutée aux effets secondaires de fréquence inconnue pour les deux vaccins.

Pour ces deux sérums, le Comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’EMA a examiné les informations disponibles sur les cas rapportés à l’échelle mondiale, dont ceux signalés sur la base de données européenne des effets secondaires soupçonnés (EudraVigilance), et les données de la littérature scientifique. Il en conclut qu’un lien de cause à effet entre le vaccin d’AstraZeneca et Johnson & Johnson, d’une part, et la maladie d’autre part est « au moins une possibilité raisonnable ». La balance entre le risque et les bénéfices de ces vaccins anti-covid reste cependant en faveur de la vaccination, ajoute l’agence européenne.

Concrètement, les professionnels de la santé sont appelés à se montrer vigilants quant aux symptômes liés à la myélite transverse, afin de permettre un diagnostic et un traitement précoces. L’EMA conseille aux personnes vaccinées à l’aide d’un des deux produits et qui présenteraient des symptômes compatibles avec la maladie de consulter immédiatement un médecin.

L’EMA continue ses recherches sur la question et communiquera davantage si de nouvelles informations apparaissent, conclut-elle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par M, D. DEHEM Benoit,, lundi 17 janvier 2022, 15:21

    Comment le titre peut il prétendre que cet effet secondaire est très rare alors que le texte dit: "Cette affection a été ajoutée aux effets secondaires de fréquence inconnue pour les deux vaccins." Un peu de sérieux Messieurs les journalistes!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 16 janvier 2022, 16:39

    Scientia Vincere Tenebras.

  • Posté par Ernotte Sébastien, dimanche 16 janvier 2022, 15:03

    Un de plus. C est quand qu on arrête les shots trimestriels de ce poison?

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 16 janvier 2022, 16:15

    Voici ce qu'en dit l'ema (https://www.ema.europa.eu/en/news/meeting-highlights-pharmacovigilance-risk-assessment-committee-prac-10-13-january-2022) : In total, 38 globally reported cases were considered, 25 cases with Vaxzevria and 13 with COVID-19 Vaccine Janssen. Respectively, global exposure to the vaccines was estimated at 1,391 billion doses for Vaxzevria and at 33,584,049 for COVID-19 Vaccine Janssen. These numbers refer to suspected and not adjudicated cases of TM. Donc 38 cas sur 1424584049 doses administrées soit 2.6 millionième de pourcent! Pour rappel, la vaccination naturelle par le fait d'avoir été victime de la maladie à fait 28612 victimes sur 2410731 cas. Soit une létalité du vaccin naturel à 1.18%, soit 445000 fois plus que le nombre de cas de myélite transverse. Notons sur le site wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/My%C3%A9lite_transverse) que celle-ci se soigne bien avec des anti-inflammatoires. Le prognostique dépend en grande partie de l'affection sous-jacente en cause et varie d'une complète récupération à des graves séquelles. Donc même pas des morts. D'autant que la maladie naturelle provoque également la myélite transverse : 43 cas décrits soit 5 de plus que les effets secondaires décrits (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34009454/). Alors que la maladie n'a atteint que 326.15 million d'individus dans le monde, soit un risque 5 fois plus élevé d'être victime de la myélite transverse avec la vaccination "naturelle" par la maladie par rapport à la vaccination artificielle avec ce que les antivax appellent une thérapie génique mais qui n'en est pas. Et ernotte la minuscule tête de linotte voudrait interdire le vaccin sur cette base! Quel criminel qui ne veut qu'amplifier les effets néfastes du virus. L'EMA indique sur son site que le bénéfice/risque reste inchangé. Normal avec des chiffres aussi faibles.

  • Posté par massacry olivier, dimanche 16 janvier 2022, 15:37

    c'est quand qu'on arrête, au sens propre et figuré, le manipulateur Ernotte?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko