Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Comme annoncé, Malines ne s’est pas présenté sur la pelouse de OHL, qui a fait un match d’entraînement

Ce samedi matin, Malines avait confirmé qu’il avait décidé de ne pas jouer le match.

Temps de lecture: 2 min

Comme annoncé plus tôt dans la journée, le KV Malines ne s’est pas présenté au Den Dreef pour affronter Oud-Heverlee Louvain, samedi à 16h15, pour la 22e journée de la Jupiler Pro League, à la suite du refus par la Pro League de reporter la rencontre. Bien présents sur la pelouse, les joueurs d’OHL ont effectué un match d’entraînement.

Dans un communiqué publié une fois l’absence de Malines actée, OHL a expliqué qu’il «n’a pas été impliqué dans cette procédure, qui se déroule entre le club demandeur et le manager du calendrier. La manière dont cela se poursuivra est entre les mains des autorités compétentes.

L’arbitre de la rencontre Nathan Verboomen a expliqué au micro d’Eleven, le diffuseur du championnat, que le protocole prévoit d’attendre 16h15, l’heure prévue du coup d’envoi, pour voir si les deux équipes sont présentes. «Ensuite nous devons noter dans le rapport qu’une équipe est absente, mais après ce n’est plus de notre ressort. Ce n’est pas à moi à décider ou à déterminer s’il s’agit d’un forfait, ce sera aux instances compétentes», a ajouté l’arbitre.

Samedi matin, Malines a confirmé qu’il avait décidé de ne pas jouer le match. Le FC Malines s’estime pénalisé par les cas de covid au sein de son effectif et s’inscrire dans le respect des règlements de la Pro League en matière de protocole sanitaire, et ce malgré le refus de la Pro League de postposer la rencontre suivant une autre interprétation. «Le club, les joueurs et le staff veulent marquer le coup et cette décision est approuvée par le Conseil d’administration du club», soulignait le communiqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Analyse Standard: Mathieu Cafaro ne veut pas y aller au trot

Très ambitieux, Mathieu Cafaro veut retrouver à Sclessin un plaisir qui lui a été refusé lors des six derniers mois passés à Reims. Mais qui est ce médian français de 24 ans, fan des courses au trot au point de posséder sa propre écurie à Arras ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir