Accueil Sports Football Football belge Standard

Ce que peuvent apporter les renforts du Standard

Nouvelle année pour un visage « new-look ». Le Standard qui évoluera sur la pelouse d’Anderlecht ce dimanche dès 18h30 sera bien différent de celui d’avant la trêve. Un vent de fraîcheur ayant pour but de relancer la machine.

Analyse - Temps de lecture: 3 min

Au moment d’entamer le stage, Luka Elsner a réclamé des renforts, bien conscient qu’il fallait changer quelque chose dans la triste dynamique du premier tour. Une demande renforcée au terme de l’unique joute amicale contre Liège, soldée par un piètre partage (2-2).

« Nous ne pourrons pas débuter le Clasico avec cet effectif ». Une doléance rapidement rencontrée, avec des renforts dans chaque ligne. Parce que c’était nécessaire, pour insuffler un vent nouveau au sein d’un groupe en manque de confiance depuis l’entame du championnat.

Que peuvent apporter les transferts ? Tentative de réponse…

1 Gilles Dewaele, de l’impact sur le flanc droit

L’ancien de Courtrai rentre parfaitement dans la case cochée par la direction des Rouches. À savoir celle de la robustesse, tant défensivement qu’en possession de balle. Rapide dans ses courses, il n’a pas froid aux yeux, et sait se faire mal pour le groupe. Le parfait soldat, mais pas que.

« Je suis vif et j’ai une bonne relance. Maintenant, il ne faut pas oublier que défendre reste le plus important. » Tout est résumé en une phrase. Le garçon sait pourquoi il est là, un peu comme les supporters. Ceux qui ont vu Hugo Siquet partir à Fribourg et Collins Fai s’envoler pour la CAN.

Au départ, Nathan Ngoy était l’homme destiné à prendre place sur le côté droit de la défense mais son manque de repères a précipité la recherche d’un gars plus à l’aise. L’acquisition de Gilles s’est donc accélérée en un rien de temps, pour éviter de nouveaux tâtonnements, et parce que le Standard n’a plus de latitude pour réaliser des expériences.

2 Mathieu Cafaro, un véritable casseur de lignes

Transfert surprise au cœur du jeu, le Français possède une jolie réputation chez nos voisins. Considéré comme une immense promesse lors de son éclosion, il s’est perdu en chemin. Il doit toutefois confirmer les espoirs placés en lui, en prenant place derrière les attaquants. Avec pour tâche de casser les lignes adverses, grâce à sa vision au-dessus de la moyenne.

En manque de temps de jeu du côté de Reims, il possède un esprit de revanche, comme ses nouvelles couleurs. Celles qui auront bien besoin de vista, surtout en l’absence de Selim Amallah, engagé avec le Maroc dans la Coupe d’Afrique des Nations. Distiller de bons ballons, surprendre l’opposant, c’est le but recherché avec Cafaro.

3 Renaud Emond, le buteur providentiel ?

Il n’a que quelques entraînements dans les jambes mais il ne doit pas passer par la case dite d’adaptation. Parce qu’il connaît la maison rouge et blanche comme sa poche.

Capable de se sublimer dans les grands rendez-vous, le Phénix ne devrait pas débuter le Clasico. Mais il sera prêt à bondir du banc, pour apporter du danger dans la surface adverse. Et faire ce qu’il fait de mieux : marquer. Des goals importants, et décisifs. Ce dont les Standardmen ont besoin, pour grimper au classement. Car ce choc sur la pelouse d’Anderlecht vaudra plus que trois unités. Il aura pour but de confirmer le renouveau dans le vestiaire.

« Nous voyons les choses positivement ». C’est le mot d’ordre, chez les anciens mais aussi les nouveaux. Des gars débarqués avec un manque de temps de jeu, sauf Gilles Dewaele, mais avec détermination. Pour participer au renouveau…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb