Accueil Culture

Trop peu de femmes aux commandes de la culture

La SACD-SCAM interpelle la nouvelle Ministre de la Culture sur la parité. Une femme peut-elle diriger le Théâtre National? Réponse ces jours-ci à l’issue des auditions des candidats: une femme contre quatre hommes. Mais le constat est plus général: la parité a du mal à s’installer dans tout le secteur culturel. Qu’est-ce qui coince?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ce lundi, le Théâtre National auditionne les candidats à sa direction. Parmi eux, une femme, Isabelle Pousseur, face à quatre hommes, nous décrit-on de source sûre. « Même si le CA reste souverain, il faut quand même saluer le fait qu’une femme ait, pour la première fois, la légitimité de diriger la plus grande institution théâtraledu pays, » remarque Myriam Saduis, metteuse en scène et membre de la SACD-SCAM (société de gestion des droits d’auteurs) qui vient d’envoyer une lettre à la Ministre de la Culture pour lui demander de mener une politique paritaire dans le secteur culturel (lire ci-contre) alors que pas une ligne n’est consacrée au sujet dans le fameux « Bouger les lignes » de Joëlle Milquet.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs