Accueil Société

Coronavirus: l’arrivée prochaine des nouveaux traitements sera très encadrée

Porteuses d’espoir, les pilules antivirales de Pfizer et de Merck ne seront pas disponibles tout de suite et pour tous en Belgique. Leur administration sera encadrée par une étude clinique pour surveiller l’efficacité et les effets secondaires.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 5 min

Deux ans après le début de la pandémie mondiale, les premiers traitements destinés à empêcher les formes sévères du covid-19 et les hospitalisations voient enfin le jour. Arme supplémentaire dans la lutte contre le virus, ces nouveaux traitements sont perçus par les spécialistes comme un complément utile à la vaccination dans la lutte contre l’engorgement des hôpitaux et des décès évitables. Porteurs d’espoir, ils font aussi l’objet d’une demande et donc d’une concurrence mondiale comme ce fut le cas pour les premiers vaccins il y a un an. En Belgique, une Task force « thérapeutique », rassemblant les meilleurs experts dans le domaine, a été créée sous la houlette du centre fédéral d’expertise en soins de santé (KCE) pour aider les autorités à se positionner sur le marché et à y opérer les meilleurs choix possibles. Des recommandations bien utiles alors que ces nouvelles molécules n’ont pas encore livré tous leurs secrets.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 17 janvier 2022, 12:30

    Voici bientôt l'arrivée de vrais médicaments anticovid (et pas les antiparasitaires ivermectine de nos charlatans Peeters et La Linotte, qui pensaient faire du business avec l'entrée en bourse de leur firme finlandaise « Therapeutica Borealis » !

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, dimanche 16 janvier 2022, 21:47

    Comme pour les "vaccins", une autorisation "d'urgence" et un achat de 10 mille doses. Les études viennent ensuite. Donc dans les maisons de retraite on fera jouer le rôle de cobayes aux personnes âgées. Rappel, les "vaccins" n'ont toujours pas terminé leurs tests, et le petit dernier Novavax (pas moins dangereux) ne terminera ses tests qu'en fin 2023.

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 16 janvier 2022, 22:56

    @Deroubaix J-Cl : Vous êtes connu comme "anti-..." ; et votre post en est bien le reflet. Mais je ferai quand même l'effort de répondre pour nos autres lecteurs, car il ne suffit que de taper Google avec des mots clés , comme "phase essais vaccins" etc ... p.ex. >>> https://www.vaccination-info.be/comment-un-vaccin-est-il-mis-sur-le-marche/ . Faut pas prendre les gens pour des c. car TOUT fini par se savoir avec la toile. Sortez de votre bulle !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 16 janvier 2022, 22:11

    Et bien <Deroubaix>, encore un commentaire tout particulièrement "intelligent", et d'une bonne foi "hors norme"... Quatre phrases et quatre contre-vérités particulièrement pitoyables. Bravo mon vieux...

  • Posté par Vandenhaute Patrick, dimanche 16 janvier 2022, 20:58

    bizarre pour le vaccin, on n'a pas pris ce genre de précautions. Et je suis vacciné, donc ne me classer pas dans la catégorie des anti- vax, ni des complotistes

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs