Accueil

Réduire, changer, améliorer…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le dossier des transports n’est pas très différent de celui de l’énergie, rappellent de nombreux experts. Pour alléger les factures et réduire les impacts négatifs, il faudra suivre une démarche que les anglophones résument en trois mots : avoid, shift, improve. Soit : éviter (de consommer), changer (de mode de transport), améliorer (la technologie). Et dans cet ordre. Pour le transport routier, cela peut se traduire très concrètement : réduire le nombre de voitures et le nombre de kilomètres parcourus (grâce à une diminution des besoins de mobilité, le télétravail, la densification urbaine, l’essor des villes moyennes, la réduction de l’éloignement entre les services, les commerces et les habitants…), se reporter sur les modes actifs (marche, vélo) et les transports en commun, augmenter le nombre de personnes transportées par véhicules (le covoiturage, l’autopartage), rouler avec des voitures plus légères, moins grosses, moins énergivores.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs