Accueil Société

Coronavirus: la dernière chance du baromètre

Ressorti du frigo fin 2021, le baromètre sera au cœur du prochain codeco organisé cette semaine. En coulisses, on débat encore des critères, des mesures, etc. Bref, ce n’est pas gagné.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Pour la première fois depuis que l’on parle d’un baromètre, tous les acteurs politiques semblent disposés à ce qu’il émerge. Le Premier ministre, Alexander De Croo (VLD), qui reconnaissait récemment dans les colonnes du Soir avoir changé d’avis sur l’utilité de cet outil très compliqué à fabriquer, est aux manettes de la négociation avec le commissariat corona à ses côtés.

A la demande du Comité de concertation, le commissaire Pedro Facon et son équipe ont rédigé une nouvelle ébauche de baromètre qui circule depuis la semaine dernière. Une ébauche de l’ébauche avait déjà été dévoilée début janvier au secteur culturel par le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit) sans convaincre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 18 janvier 2022, 18:10

    On vaccine tous le monde et ainsi plus besoin de "baromètre" ! Simple.

  • Posté par Lecocq Annie, lundi 17 janvier 2022, 15:37

    Réponse C, On peut avoir les résultats? le grand flou et la pagaille complète comme d'habitude en belgique. Un gouvernement fédéral avec 7 partis impossible de gouverner convenablement.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 17 janvier 2022, 15:30

    Le problème, c'est que la nature de la menace (covid) évolue sans cesse et que le baromètre n'a de sens que s'il mesure ce qui ce passe AVANT qu'il ne soit trop tard et que par, exemple, les hôpitaux soient saturés.

  • Posté par Ernotte Sébastien, lundi 17 janvier 2022, 14:00

    Il existe depuis longtemps son baromètre. En dessous de 500 lits en usi, on assoupli. On y est largement, me réjouis de voir les assouplissement...

  • Posté par deghelt Rudi, lundi 17 janvier 2022, 10:27

    Pendant ce temps là, les gens peuvent crevé de froid. Les pauvres crevé de faim. Ces ignobles individus ne pensent qu'a partager le gâteau entre eux, par de petits jeux de pouvoir.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs