Accueil Belgique

« Ce genre d’événement nous rappelle notre vulnérabilité »

Serge Garcet est professeur au Département de Criminologie de l'Université de Liège, responsable du service de Victimologie et Criminologie interpersonnelle. Il nous parle de cet acte survenu vendredi soir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’acte posé dans le métro vendredi a énormément fait parler de lui. Pourquoi ce genre d’acte nous choque-t-il plus ?

Parce que cela nous renvoie à notre propre vulnérabilité, il nous rappelle qu’à tout moment, chacun peut se retrouver dans une situation dramatique, devenir victime. On vit cela aussi avec les attentats, cela augmente le sentiment d’insécurité, le côté absurde et inexplicable de l’acte ne permet pas de l’appréhender, il n’y a rien de logique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs