Accueil Monde Afrique

RD Congo: «Théâtre de chez nous» à Kinshasa

Humilié par la garde présidentielle, le numéro deux du régime Jean-Marc Kabund

claque la porte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

A première vue, si Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale et activiste chevronné, annoncé sa démission, c’est parce que la coupe était pleine. L’homme à la casquette, celui qui galvanisait les militants de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), le parti du président Tshisekedi, n’a pas supporté l’incident qui l’avait opposé à des membres de la Garde républicaine, les redoutables Bana Mura, chargés de la protection du chef de l’Etat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 23 janvier 2022, 20:10

    Bon - à nouveau pas de mise en cause de la "main invisible belge". Mr T. a quand même vécu chez nous pendant de très nombreuses années - peut-être a-t-il subi, au quotidien, notre très mauvaise influence ? A propos : quelqu'un peut-il préciser s'il a une "double nationalité" ? Re-A propos : cette équipe proche du Président issue "essentiellement de la diaspora" ... une diaspora belge - ou belgo-congolaise - ou je m'égare ...

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs