Accueil Sports Football Football à l'étranger

CAN: la Tunisie se rassure en éliminant la Mauritanie (4-0)

Après l’accroc du premier match, les Aigles de Carthage se sont bien repris.

Temps de lecture: 2 min

La Tunisie s’est bien relancée dans le Groupe F de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en battant la Mauritanie 4-0, dimanche à Limbé, et peut encore espérer se qualifier aux dépens du Mali ou de la Gambie.

Battus par le Mali (1-0) dans un match à la fin rocambolesque, qui n’avait pas duré 90 minutes, les Aigles de Carthage ont pris les devants, sans attendre, et d’abord marqué deux buts en neuf minutes, histoire de se rassurer tout de suite.

Hamza Mathlouthi (4e), le joueur du Zamalek, a ouvert le score d’un superbe tir croisé du droit, en demi-volée, après un mouvement offensif parti du côté gauche et mal repoussé par la défense mauritanienne. Le gardien Babacar Diop n’a pu que constater les dégâts.

C’est ensuite Wahbi Khazri (9e), le meneur de jeu et sauveur attitré de l’AS Saint-Etienne, bien servi dans la surface, qui a pris tout son temps pour ajuster Diop d’un tir tendu du droit, à ras de terre, permettant à la Tunisie de faire le break.

A 2-0 en neuf minutes, face à des Mauritaniens ne les ayant jamais battus en compétition officielle, les Tunisiens, avec trois points quasi-assurés, sont passés en mode gestion, pour bien préparer leur dernier match du Groupe F, décisif, contre la Gambie (4 pts).

De l’autre côté, les hommes du sélectionneur Didier Gomes, trop prévisibles et parfois trop nerveux, à l’image de leur capitaine Aboubakar Kamara, n’ont jamais trouvé l’ouverture. Leur meilleure occasion, en première période ? Un tir tendu de Mouhamed Soueid (35e) juste au-dessus de la cage tunisienne.

La deuxième période a permis aux Aigles de Carthage de corser l’addition, en deux minutes, grâce à l’insatiable Khazri. D’abord au terme d’un joli une-deux avec Chaaleli, conclu par le doublé du brillant numéro 10 des Verts (64e). Puis grâce à une passe parfaite, dans l’axe, du même Khazri pour Seifeddine Jaziri (66e), joueur du Zamalek, comme Mathlouthi.

Pour l’anecdote, le capitaine tunisien Youssef Msakni a raté un penalty, repoussé par le poteau de Diop, à la 90e minute. Mais les Tunisiens sont relancés dans la course aux 8es de finale et refont partie des grands favoris de cette CAN, après le prélude raté contre le Mali.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb