Accueil Société Régions Bruxelles

Au cœur de la première salle de consommation de drogue de Bruxelles: «Nous ne sommes pas dans le jugement, notre politique, c’est la main tendue»

L’ASBL Transit se prépare à ouvrir la première salle de consommation de la capitale. Le projet, porté par la Ville de Bruxelles, vise à ouvrir une porte vers la réduction de risques, un trajet de soins pour les usagers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 10 min

Une façade discrète à deux terrasses improvisées de Lemonnier. Dehors, c’est le quartier du Midi et ses « commerces » spécialisés : le crack ou la rilatine place Bara, l’héroïne ou la coke place Anneessens, des médocs avenue de Stalingrad, l’assortiment complet dans le terminal ferroviaire bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raurif Michel, lundi 17 janvier 2022, 17:07

    C'est la main tendue et vos clients vont vous réponde, on se fout de vos gueules , nous ce que l'on veut c'est la drogue et rien d'autre !!!!!!

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs