Accueil Culture Scènes

Comment réconcilier un bourgmestre et son centre culturel?

Depuis bientôt un an, une crise oppose le collège de Braine-l’Alleud et son centre culturel. Principal pouvoir subsidiant, la commune réclame un contrôle financier accru. Le centre défend une autonomie garantie par décret.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

La tension entre communes et centres culturels est mal vécue dans plusieurs entités, mais il n’y en a qu’une où le centre culturel a cité en référé la commune pour qu’elle verse le subside annuel 2021 qui lui était dû. En retour, ce 12 janvier, la commune de Braine-l’Alleud vient de dénoncer au parquet de possibles infractions pénales commises dans la gestion de ce centre. Aujourd’hui, il n’y a plus de dialogue : la confiance est rompue entre la commune et le centre culturel mais aussi entre la commune et le Service général d’inspection de la culture ; le centre, lui, se demande bien ce qu’est la finalité de l’interminable querelle qui lui est faite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs