Accueil Société

Une avancée dans la compréhension de la maladie de Parkinson

La défaillance d’un gène prévenant les dégâts cellulaires lors du métabolisme des sucres provoque la maladie de Parkinson, ont découvert des scientifiques de l’institut de Duve (UCLouvain).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Mieux comprendre pour mieux guérir » : la devise de l’institut de recherche biomédicale de l’UCLouvain qui porte le nom de son fondateur, le Nobel de médecine Christian de Duve, traduit bien les enjeux cruciaux de la recherche fondamentale. Il est en effet difficile, sinon impossible, de développer de nouvelles approches thérapeutiques si on ne comprend pas les mécanismes sous-jacents des maladies.

La découverte d’une défaillance moléculaire à l’œuvre dans le développement du Parkinson qui vient d’être faite par l’institut de Duve pourrait donc, à terme, permettre de nouveaux traitements contre cette maladie neurodégénérative invalidante qui touche principalement les personnes âgées. L’étude, réalisée avec le soutien financier de Welbio et du Conseil européen de la recherche (ERC), est publiée ce lundi dans le journal américain PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Guiot Philippe, vendredi 21 janvier 2022, 13:19

    Mohamed Ali, lui, avait pris notoirement trop de gnons sur la cafetière...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs