Accueil Opinions Chroniques

«Lettre de la City»: Londres-sur-Tamise, super lessiveuse de l’argent kazakh

La répression sanglante des manifestations au Kazakhstan a mis en lumière les liens sulfureux tissés entre l’Establishment britannique, royauté en tête, et les oligarques kazakhs proches du régime en place.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Objection, votre Honneur ! A priori, la déchéance du prince Andrew, cher lecteur, n’est pas digne de figurer dans ma « Lettre de la City ». L’implication du fils favori d’Elizabeth II dans un scandale d’abus sexuels appartient en effet davantage à la chronique des faits divers ou des pages « people » qu’à un bulletin consacré à l’actualité économique et financière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par D Marc, mercredi 19 janvier 2022, 8:16

    Un de ces oligarques kazakhe condamné à Londres pour avoir détourné plus de 4 milliards de dollars, s'est réfugié en France. Il a réussi à échapper à l'extradition en se présentant comme le principal opposant au Président du Kazakhstan. En 2022 il doit comparaître devant la justice américaine pour avoir investi à New York une partie de l'argent volé. Les nomenklatura kazakhes se succèdent au pouvoir et leur butin trouve ensuite un accueil bienveillant auprès de nos banques et de nos investisseurs.

  • Posté par Coets Jean-jacques, mardi 18 janvier 2022, 15:05

    PoliticalLY exposed persons, M. Roche ! Vous devriez revoir votre grammaire anglaise...

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 18 janvier 2022, 14:19

    @ Jeanine D. Le vol, la corruption, l'escroquerie, la malhonnêteté, les pratiques mafieuses ne sont pas l'apanage des seuls riches et puissant chère Madame !

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 18 janvier 2022, 11:41

    Certains responsables politiques belges n'ont rien a envier au prince Andrew. Notre justice a bien vite fermé les yeux. Balayons devant notre porte, il y a de la matière...

  • Posté par Jeanine Delhait, mardi 18 janvier 2022, 13:23

    +10 idem en Espagne avec la commission de 100 million du roi Juan Carlos et d'autres dont on ne parle pas. l'argent n'a pas d'odeur et les souffrances des gens a qui cet argent a été arrache ne compte pas pour nos très cher politiciens démocrates qui font la leçon aux autres. l'article dit que les autorités n'ont pas les moyens pour contrôler! ce qu'ils n'ont pas c'est la volonté de contrôler les riches et les puissants

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs