Accueil Sports Football Football à l'étranger

Pelouse catastrophique pour Algérie-Côte d’Ivoire: la CAF refuse de changer de stade (photos)

L’état des terrains durant cette CAN au Cameroun a fortement fait débat depuis le début de la compétition. Avec une forte chaleur, les terrains très secs ne favorisent pas la pratique du beau jeu technique et spectaculaire auquel on s’attend sur le continent africain. L’exemple le plus flagrant est celui du gardien de la Côte d’Ivoire qui a trébuché sur une motte de terre relâchant la balle et causant ainsi l’égalisation de la Sierra Léone dans le temps additionnel.

Temps de lecture: 3 min

La Fédération algérienne de football a officiellement saisi la Confédération africaine de football pour demander à jouer dans un autre stade à cause du mauvais état de la pelouse. Cette demande officielle s’est vue refusée ce mardi par la CAF qui estimerait comme un manque d’équité le fait de changer de stade pour ce dernier match de poule.

La pelouse du stade de Japoma à Douala sur laquelle a joué l’Algérie lors de ses deux premiers matchs fait beaucoup parler d’elle.

Le staff technique, les joueurs, les journalistes et même le large public sont unanimes à imputer entre autres les deux contre-performances à l’état de la pelouse.

Le sélectionneur algérien avait déclaré que ce type de terrain sec avantage clairement les équipes qui adoptent une stratégie de jeu défensive. (ce qui a été le cas contre les deux derniers adversaires des Verts)

Sur Twitter, l’ancien international sénégalais Demba Ba a même posté : « Vraiment j’aime mon continent, mais quand je vois l’état de la pelouse, ça me fait mal ».

Le stade de Japoma est encore censé accueillir deux quarts de finales et une demi-finale lors de cette CAN 2022…

« Tant que je ne suis pas mort, c’est évidemment une image, il y a de l’espoir » affirme Belmadi

L’Algérie fera-t-elle mieux que la Côte d’Ivoire lors de la Can 2017 ? Les Ivoiriens avaient remporté la CAN en 2015 mais n’étaient pas parvenus à sortir des groupes avec seulement 2 points pris.

Bons derniers du groupe D après les deux premières journées, les Algériens sont en plein doute. Suite au décevant partage 0-0 concédé face au Sierra Léone, les Fennecs déçoivent à nouveau en s’inclinant 0-1 face à la Guinée Equatoriale mettant fin à leur série de 35 matchs sans défaite. Fébrile défensivement et inefficace offensivement, l’attaque algérienne s’est vue refuser deux buts hors-jeu mais n’a cadré que deux tirs durant le match.

Le coach des Verts affirme prendre la responsabilité de cette défaite et « La Côte d’Ivoire est une grande équipe, mais ce n’est pas cela le problème. Pour nous, c’est le fait de ne pas marquer, de fournir des efforts et de ne pas les concrétiser. Un but peut changer la physionomie d’un match, changer une vie ».

Au pied du mur, l’Algérie est presque obligée de l’emporter face à la Côte d’Ivoire si elle veut se qualifier en figurant parmi les deux premières places du groupe.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb