Accueil Belgique Politique

MR: Ducarme veut «un manifeste d’humanisme libéral», pas seulement la ligne Bouchez

Rejetant l’idée d’un « parti de droite », Denis Ducarme et ses amis veulent élaborer un manifeste libéral démocrate. Et faire vivre différents courants au sein du MR, au-delà de la seule ligne présidentielle.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Avec « ses amis », Denis Ducarme a donc décidé de représenter la ligne « libérale démocrate » ou « libérale sociale » au sein du MR, face à un président qui positionne son parti « à droite ». Le député fédéral et ex-ministre reproche en effet à Georges-Louis Bouchez de « rétrécir ainsi nos valeurs uniquement à un mouvement de droite conservateur », alors qu’« il y a toujours eu, au sein de la famille libérale, une tendance plus conservatrice et une plus libérale démocrate ». Pour que soient encore portées « les valeurs plus populaires, plus démocrates, plus tournées vers l’égalité des chances, vers la neutralité de l’Etat, vers la défense du pouvoir d’achat », Ducarme a donc annoncé, lundi soir dans La DH, qu’un candidat libéral démocrate se présenterait au prochain scrutin présidentiel interne, fin 2023 – a priori face à Bouchez.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, dimanche 23 janvier 2022, 19:18

    Le MR ne doit pas être honteux d'être un parti de droite, tant qu'être de droite signifie "laisser une place importante à l'initiative individuelle", MAIS cela ne signifie pas pour autant que ce parti doit prôner l'égoïsme et la recherche effrénée de l'argent pour l'argent. On peut être de droite ET solidaire. Et... désolé pour M. Bouchez!, en qui j'ai placé beaucoup d'espoir et dont j'admirais la sincérité, mais il ne représente plus, selon moi, la ligne respectable du parti. Il rejoint, toujours selon moi, l'égoïste "lutte des classes" du PTB. "Tout pour la classe moyenne!" d'un côté; "Tout pour la classe ouvrière!" de l'autre.

  • Posté par Dubois Marc, mercredi 19 janvier 2022, 11:47

    De fils à papa surprotégé, toujours placé pour bien gagné sa vie, à grande pleureuse parce que les autres ont préféré GLB ... le triste destin de Ducarme :-) Il représente à lui seul la théorie du tonneau ... plus c'est grand, plus ça résonne creux.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 19 janvier 2022, 11:37

    Le MR est un parti de droite. Ceux qui ne veulent pas être à droite peuvent aller au centre ou à gauche, mais ne doivent donc pas vouloir faire partie du MR. Bien sûr ils peuvent aussi aller au PTB ou au PS en exigeant que ceux-ci évoluent pour ne plus être des "partis de gauche"...

  • Posté par Bastin Eric, mercredi 19 janvier 2022, 12:10

    Non, le MR a été fondé comme un grand parti de centre-centre-droit, avec le PRL (certes de droite) MCC (centre) le FDF (centre-centre-droit) à l'époque. C'est ce qui lui a permis de revenir au pouvoir et de faire jeu égal avec le PS en 2007. GLB est en train de le rétrécir en PRL. Fort bien mais on ne réunit pas 30 % sur cette ligne.

  • Posté par Bastin Eric, mercredi 19 janvier 2022, 11:26

    Il y a aussi un autre problème avec GLB : c'est qu'il ne fait pas la synthèse. On a souvent l'impression qu'il se sert de sa fonction pour exprimer des positions personnelles, mais ce n'est pas son rôle comme président de parti : il doit essayer de refléter toutes les sensibilités ou, au moins, de ne pas heurter les différentes sensibilités du parti. Exemple : son petit drapeau belge, alors qu'il y a des régionalistes au MR. Autre exemple : ses déclarations sur Zemmour versus Pécresse. C'est d'une maladresse insigne, surtout vis-à-vis de Valérie Pécresse. Imaginons qu'elle soit élue présidente de la république en avril prochain ? GLB n'aspirerait-il pas lui-même à devenir un jour Premier ministre ? Cela devrait l'inciter à un minimum de réserve sur les affaires intérieures d'un pays qui n'est pas le sien. Le MR a une longue histoire et GLB ne peut pas se comporter comme BDW qui, lui, a fondé le parti qu'il dirige.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs