Accueil Société

Le variant omicron est désormais responsable de 93,7% des contaminations

Un nouveau rapport établi par les laboratoires de la KU Leuven et de l’UZ Leuven fait le point sur les chiffres de la crise sanitaire liés au variant omicron, désormais majoritaire au sein des personnes hospitalisées.

Temps de lecture: 3 min

Un rapport de surveillance génomique du SARS-CoV-2, réalisé par les laboratoires de la KU Leuven et de l’UZ Leuven, explique que le variant omicron est désormais présent à 93,7 % parmi les souches du virus en circulation. Ce rapport, repris et expliqué par la RTBF , a pris en compte les souches du virus en circulation analysées après le 10 janvier 2022.

Omicron est devenu majoritaire au sein des personnes hospitalisées. Plus de trois tests sur dix s’avèrent désormais positifs au coronavirus en Belgique : plus de 86.700 tests ont été effectués quotidiennement pour un taux de positivité de 34,3 %. Selon les auteurs du rapport, ce taux de positivité élevé s’explique par une stratégie ou des capacités de testing inadéquates.

Omicron omniprésent

Le variant est également majoritaire dans les hospitalisations. Des résultats logiques, puisque la majorité des contaminations aujourd’hui est due à omicron. Mais, à la différence du variant delta, omicron est plus contagieux, mais moins virulent. Les chiffres du rapport semblent le confirmer. En effet, dans le rapport, les auteurs observent que omicron représente 73 % des infections parmi les patients qui ont contracté une forme légère de la maladie, voire asymptomatique. En comparaison, 20,7 % de ces infections sont sévères, voire graves ou mortelles. Cependant, les scientifiques de la KU Leuven appellent à interpréter ces données avec prudence : « Ces proportions sont amenées à évoluer et pourraient être différentes dans les régions où la couverture vaccinale est moins grande. »

Omicron ne sera pas le dernier variant

Pour Emmanuel André, nous ne sommes pas à nos derniers variants. « Ce n’est pas être pessimiste de dire qu’il y en aura d’autres », a-t-il expliqué. « Ce virus sait muter pour continuer à échapper à notre système immunitaire et va continuer à le faire. Omicron circule énormément et toute sa circulation est un élément qui favorise l’émerge de nouveaux variants. »

« Il y aura d’autres variants plus transmissibles, sans doute », a continué Yves Van Laethem, lors d’un débat sur La Première ce mardi. « Il y a un décalage entre la transmissibilité qui sera sans doute de plus en plus importante pour l’emporter sur le prédécesseur, mais sera-t-il plus agressif ou pas, c’est différent et personne ne sait dans quel sens on ira à ce niveau-là. »

La situation sanitaire actuelle

Entre le 9 et le 15 janvier, 27.761 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 27 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour mercredi matin.

Plus de trois tests sur dix s’avèrent désormais positifs : plus de 86.700 tests ont été effectués quotidiennement pour un taux de positivité de 34,3 %.

Au cours de cette période, près de 20 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-15 %), portant le bilan à environ 28.700 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Entre le 12 et le 18 janvier, il y a eu en moyenne 218 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 21 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.417 personnes sont encore hospitalisées en raison du covid-19, dont 391 patients traités en soins intensifs (-12 %).

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,15. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants atteint 3.018 sur 14 jours.

Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 2,5 millions d’infections au coronavirus ont été diagnostiquées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 19 janvier 2022, 11:27

    Les lits de rea continuent a descendre, excellente nouvelle. Game over

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 20 janvier 2022, 12:01

    Beurk, Averell, propagateur volontaire de contrevérités.

  • Posté par massacry olivier, mercredi 19 janvier 2022, 14:31

    Voila pour toi ce n'est qu'un jeu, sale gamin và !

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko