Accueil Belgique Politique

Ecolo éjecté de la majorité à Ottignies-Louvain-la-Neuve

Ecolo et la bourgmestre Julie Chantry renvoyés dans l’opposition. Ses alliés Avenir (CDH) et PS ont conclu un accord avec la liste OLLN 2.0-MR.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Par un court communiqué publié ce mercredi matin et annonçant une conférence de presse en fin de journée, les groupes OLLN 2.0-MR, Avenir (CDH) et PS du conseil communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve annoncent avoir conclu un nouvel accord de majorité.

Cette décision scelle le sort de l’actuelle coalition qui comprend déjà Avenir et le PS, mais qui était dominée par Ecolo et la bourgmestre Julie Chantry. Celle-ci avait succédé à Jean-Luc Roland, Ecolo également, en 2018. Dans la cité brabançonne, les verts étaient au pouvoir de manière ininterrompue depuis les élections de l’an 2000.

Les nouveaux coalisés restent peu bavards sur les détails de cet accord dont on sait toutefois qu’il sera formalisé par le dépôt prochain d’une motion de méfiance à l’égard de l’actuel collège. Selon la règle fixée par le code wallon de la démocratie locale, le maïorat doit revenir à Bénédicte Kaisin-Casagrande, qui était tête de liste pour OLLN 2.0-MR, qui devient la principale liste de la nouvelle majorité.

Parmi les raisons évoquées pour expliquer ce coup de tonnerre, les observateurs de la vie politique locale évoquent la lettre ouverte rédigée par Yves Leroy, conseiller communal Avenir, dans laquelle il reprochait à l’échevin Ecolo Philippe Delvaux la sévérité de ses propos à l’égard de l’UCLouvain. L’échevin avait notamment estimé que l’université ne contribuait pas suffisamment aux finances communales.

Contactée par nos soins, la bourgmestre Julie Chantry se dit « sidérée » par cet accord de majorité, conclu notamment par deux de ses partenaires au sein de la coalition, et dont elle a appris l’existence ce matin, comme l’ensemble de ses concitoyens. Une trahison qui sera commentée plus largement dans un communiqué publié en cours de journée.

Avec Ottignies-Louvain-la-Neuve, le parti Ecolo perd une ville emblématique pour lui puisqu’il la dirigeait depuis plus de vingt ans et que la dimension universitaire de cette commune de 30.000 habitants en fin une entité à part en Wallonie. Au sud du pays, Ecolo occupe le maïorat dans cinq communes : Amay, Enghien, Pecq, Floreffe et Fauvillers.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Harmignies Philippe, mercredi 19 janvier 2022, 16:12

    Pourquoi mon commentaire de ce matin a t il été supprimé ?

  • Posté par collin liliane, mercredi 19 janvier 2022, 16:20

    Votre commentaire n'a pas été supprimé: il se trouve sur "Ottignies-Louvain-la-Neuve: Ecolo éjecté de la majorité". Dommage que le Soir n'accumule pas les commentaires quand ils concernent un même sujet.

  • Posté par Carre Stany, mercredi 19 janvier 2022, 13:25

    On est en droit de se demander dans ce genre d'épisodes si certains élus travaillent réellement pour la population ou si ce n'et pas plutôt les petits jeux et l'égo des femmes et hommes politiques dont il est question ici. C'est pittoyable pour les partis dit "traditionnels".

  • Posté par De Kegel André, mercredi 19 janvier 2022, 11:44

    Filleul Stéphane. Motif bien léger certes, mais très révélateur du climat actuel. Ecolo a tout raté. Les mensonges qu'ils ont proférés lorsqu'ils étaient dans l'opposition (au fédéral) ont détruit toute la confiance qu'avait encore le peuple dans ce parti démagogique et totalement incompétent dans tous les domaines (social, économique, industriel, soins de santé et surtout énergétique... Si on continuait à se plier à leurs diktat la Belgique tombera dans la misère (La région Bruxellois en est un bel exemple) Souvenez-vous en lors des prochaines élections.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 21 janvier 2022, 12:10

    ++++++ Il faut poursuivre l'éviction de ces affabulateurs !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une