Accueil Immo

Immobilier de luxe: les vendeurs dictent les règles

Les biens de prestige ont profité de la crise car ils répondent aux nouveaux désirs des acheteurs. Mais le marché tend à se stabiliser.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 4 min

A y regarder de plus près, l’immobilier du luxe n’est finalement pas très différent de l’immobilier résidentiel traditionnel, à part, bien sûr, les montants des biens qui sont échangés sur ce segment particulier.

La pandémie et les confinements qu’elle a entraînés ont bouleversé les habitudes de vie et entraîné une volonté d’émigrer vers des espaces verts et des logements plus grands. Pour le luxe, ça tombait plutôt bien puisque les maisons (la grande majorité) et les appartements mis à la vente répondent quasiment toujours à ces nouveaux désirs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs