Accueil Société

Coronavirus: le nouveau vaccin Novavax disponible dès la fin février en Belgique

La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS) a confirmé mercredi l’arrivée de ce nouveau vaccin utilisant une technologie éprouvée qui pourrait rassurer une partie des réfractaires à l’ARN messager. 170.000 personnes au maximum pourront en profiter.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

La livraison du premier lot de vaccins Novavax arrivera en Belgique dans le courant du mois de février et le reste suivra d’ici la fin mars. La ministre wallonne de la Santé, Christie Moreale (PS), a confirmé mercredi que ce cinquième vaccin contre le coronavirus serait disponible dans les centres de vaccination dès la fin février.

Dans un premier temps, les doses seront réservées aux quelques milliers de Belges qui présentaient des risques d’allergies à certains composants présents dans les fioles de Pfizer et Moderna ainsi qu’à ceux qui n’ont pas pu terminer leur schéma de vaccination (deuxième ou troisième dose) parce qu’ils ont eu une réaction indésirable importante.

Au total, un peu plus de 500.000 doses devraient être livrées dans les prochains mois. Elles seront accessibles à tous les Belges qui le souhaitent sachant qu’on aura assez de stock pour environ 170.000 personnes. On sait qu’une partie de la population conserve des craintes (non-fondées selon les scientifiques) vis-à-vis de la technique de l’ARN messager utilisée dans les autres vaccins déjà disponibles chez nous. L’arrivée de Novavax pourrait donc convaincre quelques hésitants.

En Wallonie comme à Bruxelles, il est désormais possible de se présenter sans rendez-vous dans tous les centres de vaccination mais pour être sûr de recevoir du Novavax, il faudra passer par la plateforme QVax (en Wallonie) ou Bruvax dans la capitale.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 19 janvier 2022, 19:22

    C'est trop lent! Ce vaccin a été approuvé par l'EMA le 20 décembre, à peu près un an jour pour jour après l'approbation du vaccin Pfizer. Les injections de ce dernier on débuté durant la dernière semaine de 2020 en Belgique avec une campagne de vaccination dans les maison de repos plein pot dès la rentrée. Quelques jours après l'approbation. L'attrait du règne de la liberté sans doute. Pourquoi devoir attendre fin février pour que ce nouveau vaccin soit administré? Pour les personnes allergiques à un composant des vaccins ARN, en particulier le polyéthylèneglycol, et qui sont par ailleurs à haut risque de subir une forme grave de la maladie, ce long délai est inaudible. Vue la circulation du virus actuelle, leur vaccination avec le novavax risque de ne plus être utile. Est-ce voulu? Les vaccins ARN sont extrêmement utiles comme solution d'urgence parce que leur conception permet un développement ultra-rapide. Ils ont cependant deux défauts majeurs que l'on doit payer pour cette rapidité. La réponse biologique à une vaccination est naturellement variable d'un individu à l'autre. L'efficacité de la vaccination sera donc variable elle aussi. Dans le cas des vaccins ARN, ce n'est pas un antigène qui est injecté mais le message, le plan qui permet à nos cellules de le produire. La variabilité de la réponse à l'exposition à l'antigène sera malheureusement amplifiée par deux autres variabilités, celle du transfert du plan dans les cellules du vacciné et celle de l'efficacité que ces cellules auront à lire et interpréter le message. Ces variabilités se multiplient de sorte que la distribution des réponses à la vaccination par vaccin ARN sera beaucoup plus large que celle des vaccins basés sur l'injection directe des antigène (comme le vaccin novavax). Chez certains, la production d'antigène sera insuffisante. Chez d'autres elle sera excessive. D'où une efficacité beaucoup plus variable. Lorsque l'on est confronté à des variants de la maladie qui demandent moins de particules virales pour infecter une personne, la vaccination doit être d'autant plus efficace pour arriver à réduire l'exposition au pathogène en dessous du seuil d'infection. C'est la mauvaise farce que nous réservent delta et omicron avec une réduction de la protection contre la transmission parce que certains vaccinés n'ont pas produit assez d'antigène pour avoir une protection forte et durable. Le second défaut des vaccin ARN, c'est le décalage entre le pic d'exposition à l'antigène et le pic de concentration des adjuvants administrés en même temps que le message. Dès l'injection, une partie de l'adjuvant sera éliminée par dégradation ou élimination dans les urines. Comme la production de l'antigène n'est pas immédiate, une partie significative de l'adjuvant aura été éliminée lorsque la concentration de l'antigène sera maximale. L'adjuvant sera moins efficace. Pas de chance, un de ses rôles est de favoriser la mise ne mémoire de l'immunisation. Une des source de l'érosion vaccinale qui nous embête dans notre volonté de contrôler la propagation du virus. Ces défauts ne sont pas présents avec les vaccins de type novavax. On contrôle précisément la quantité d'antigène injecté. Il y aura donc moins de variations de l'efficacité du vaccin dans la population. Enfin, antigène et adjuvant auront un pic de concentration simultané. On favorisera l'établissement d'une immunité à mémoire plus forte. Les vaccins ARN qui ont fait office de sac de sables pour nous protégé de la crue de l'épidémie ont fait leur office. Il est temps qu'ils laissent leur place à des solutions qui ont mis plus de temps à être développées mais qui permettent un meilleur contrôle de la réponse immunitaire. Le sac de sable doit faire place à une digue en dur. Et vite. Sans tergiverser. Sinon, on donne de l'eau au moulin des antivax allergiques à Pfizer. L'autre problème du même ordre est le décalage entre l'approbation des deux traitements (molnupiravir et paxlovid) et le temps qu'il faut pour qu'ils soient utilisés. Sans compter les conditions très restrictives de leur utilisation. Non seulement des morts évitables supplémentaires seront encore à déplorer mais en plus le soulagement de la fatigue des soignants sera encore reporté. Une gifle de plus. C'est incompréhensible et inexplicable, voire inexcusable. C'est aussi une arme que les antivax et les complotistes ne se priveront pas d'utiliser. Ces délais et procrastinations, ce sont vraiment des bâtons pour se faire battre.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 21 janvier 2022, 12:00

    Merci pour cet éclairage scientifique, Monsieur Raspe. Nous sommes tous demandeur d'une rapide mise sur le marché de la nouvelle génération d'armes anti-covid; mais n'oublions pas qu'un antivax trouvera toujours q.q. chose a critiquer, quoique l'on fasse !

  • Posté par Cornelis Michel, mercredi 19 janvier 2022, 13:33

    Cool, même si jusqu'à présent, ce sont les vaccins à ARNm qui se sont avérés les plus sûrs et les plus efficaces.

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 22 janvier 2022, 10:59

    Herr STAQUET : inutile de chercher votre source sur ces 3 ans car la voici >>> https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-le-vaccin-moderna-immunise-entre-1-a-3-ans-estime-son-pdg-23-05-2021-2427691_40.php « Stéphane Bancel, le PDG français de Moderna, dans le JDD ce dimanche. Il estime qu'une fois le vaccin administré, « l'immunité dure de 1 à 3 ans, selon les malades », « … MAIS pour arriver à ce niveau d'immunité, il faut « anticiper » l'arrivée de nouveaux variants et adapter le vaccin en conséquence. Moderna travaille actuellement sur des DOSES de RAPPEL et, selon Stéphane Bancel, il faudra avoir administré une troisième dose aux personnes les plus vulnérables (qui ont reçu leur première dose en janvier) « dès la fin de l'été » pour leur assurer un niveau de protection maximal. « Deux à trois mois de retard entraîneraient de nombreuses hospitalisations… ». En CONCLUSION Mein Herr STAQUET ... vous n'aviez pas tout (bien) lu ... et vous nous avez diffusé une "FAKE NEWS" !!! Si c'est à ça que ressemble votre "café du village" ... juste bonne a diffuser des infox ... NEIN DANKE !!

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 21 janvier 2022, 11:45

    Herr Staquet : Pourriez-vous sourcer votre allégation svp ? Je n'ai perso jamais rien lu de pareil !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko