Accueil Économie Consommation

Prix des carburants: les négociants demandent le retour du «cliquet inversé»

Essence et diesel sont au plus haut. Le mazout s’est également nettement renchéri. Pour la fédération des négociants, le « cliquet » est le meilleur outil pour limiter la hausse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Si les projecteurs se sont essentiellement braqués ces derniers mois sur les cours du gaz et de l’électricité, propulsés vers des sommets inédits, la flambée actuelle des prix de l’énergie n’épargne pas les produits pétroliers. Sans surprise, ces prix ne sont que le reflet de l’évolution des cours sur les marchés du brut. Le Brent de la mer du Nord a grimpé de 25 % depuis la fin du mois d’août dernier, à 88 dollars le baril. La forte demande liée à la reprise économique – que le variant omicron ne semble pas ralentir pour l’instant –, cumulée à une limitation de l’offre, crée des tensions sur le marché qui se reflètent dans les cours. Ajoutez-y les tensions géopolitiques (entre la Russie et l’Ukraine, notamment) et une attaque probablement menée par des rebelles yéménites Houthis ce mardi sur un site pétrolier à Abou Dhabi – une première dans les Emirats arabes unis – et vous comprendrez l’extrême nervosité des investisseurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 19 janvier 2022, 19:05

    Il faut quand même différencier le mazout pour se chauffer à celui ... pour chauffer la piscine non? Sans oublier que certains peuvent mettre ça dans leurs "frais généraux" - Le chèque d'après les revenus (IPP sait tout) sans trop de palabres serait idéal pour la MAJORITE des Belges.

  • Posté par Dubois Marc, mercredi 19 janvier 2022, 18:56

    Les taxes sur ces produits représente une source inépuisable de recettes pour l'état ... Donc avant qu'ils n'y touchent, nos politicards doivent penser à leur salaire et autres avantages !

  • Posté par Dubois alain, mercredi 19 janvier 2022, 17:59

    En 2008 le prix d'un litre de mazout atteignait quasi 1 euro et après cela a diminué et fait du yoyo d'année en année. Donc de la patience tout simplement.

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 19 janvier 2022, 18:47

    La chaudière n'attend pas!!!

  • Posté par Courtial Sosthène, mercredi 19 janvier 2022, 17:43

    En accès libre : « L’insoutenable question énergétique : La crise n’a pas seulement une connotation économique, elle est géopolitique. » par Jérôme Gleizes, Enseignant à Paris-8, publie lé 24 novembre 2021. https://www.politis.fr/articles/2021/11/linsoutenable-question-energetique-43834/

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs