Accueil Monde Europe

Ukraine: la Russie intensifie son bras de fer avec les Etats-Unis

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov retrouve à Genève vendredi le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. En attendant, le Kremlin mêle manœuvres militaires et diplomatie de l’incertitude.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

A la veille de la rencontre entre Sergueï Lavrov et Antony Blinken ce vendredi à Genève, Moscou fait passer son message : il veut des Etats-Unis une réponse écrite à ses demandes. Le ministre russe des Affaires étrangères ne vient donc pas en Suisse pour négocier mais, si besoin, apporter des précisions au secrétaire d’Etat américain. Alors que guerre des mots et bruits de bottes s’intensifient à nouveau, le Kremlin de Vladimir Poutine exige de facto de Washington un traité bannissant tout élargissement de l’Otan, notamment à l’Ukraine, et un renoncement à des déploiements militaires en Europe de l’Est. En échange, la Russie, qui juge ses demandes non-négociables et dit agir sous la menace du renforcement de l’Otan depuis la chute de l’URSS, ne propose aucun engagement de sa part.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Stoob Spyridon, mercredi 19 janvier 2022, 22:03

    Poutine défend les intérêts russes c'est Russia first. En quoi c'est different de Biden et son America first? Par contre ou est le Europe first? Arrêtons d'être des caniches des USA mais sans devenir ceux de la Russie. Prenons notre destin en main. Mais c'est une utopie évidement car le capitalisme européen avec l'aide des politiciens de tout bord veulent être de vassaux. D'un coté on est "défendus" par les USA et nous nous occupons du blanchiment de leurs dollars qui ont depuis longtemps perdus tout valeur, contre des achats de matériel militaire, l'alignement sur les positions hégémoniques des USA et l'acceptation de la dette abyssale américaine (n'importe quel pays aurait fait faillite pour une dette bien plus petite). En contrepartie les américains nous "permettent" des faire du business et d'enrichir une caste tout en baissant le niveau de vie de la majorité. D'ailleurs le capital est pour l'accueil massif des "migrants" qui sont une aubaine pour faire pression sur les salaires et la sécurité sociale en générale. Alors non je dis la Belgique first puis Europe first et soyons forts pour que les USA et la Russie nous foutent la paix.

  • Posté par Stoob Spyridon, jeudi 20 janvier 2022, 12:38

    Qu'il y a un sacré chemin à parcourir on est d'accord. Mais comme le dit Lao-Tseu "un voyage de milles lieues commence toujours par un premier pas" et malheureusement je n'aperçois le moindre premier pas. Et je ne suis pas d'accord avec vous pour remercier les USA. Il ne sont pas venus en philanthropes et on bien profiter depuis. Et pour terminer c'est sont les Russes qui ont payé le tribut le plus fort lors de la seconde guerre. Si les américains ont débarqué en 1944 alors que la défaite allemande était certaine, c'était surtout pour arrêter les Russes. Et heureusement qu'ils n'ont pas utilisé une bombe atomique comme contre le Japon. Désolé je n'aime pas la politique ni la vision du monde des américains.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 20 janvier 2022, 10:57

    <soyons forts>... Le problème c'est qu'il y a un sacré boulot et un fameux chemin à parcourir pour y arriver. En attendant, merci aux USA...

  • Posté par Fuld Daniel, mercredi 19 janvier 2022, 18:07

    L'Europe devrait prévoir la fin progressive de la fourniture de gaz russe. Je rêve sans doute puisque ceux-ci fournissent 41% des besoins européens. Merkel a failli sur ce dossier (Nord Stream 2) ... et malheureusement Trump et Biden ont raison quand ils disent que nous finançons le matériel militaire russe qui nous menace.

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 19 janvier 2022, 19:34

    Exact, l'Europe dépend en TOUT des autres continents... La faute à qui? aux Ecolos (MDR) c'est simpliste ! Non plutôt aux boursicoteurs et politiciens de tous bords et leurs "amis" sans vergogne.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs