Accueil Culture Scènes

Bêtes de scènes pour scènes de bêtes… êtres humains

Au Théâtre Varia, le Collectif Rien de Spécial ne renie rien de son style absurde et de son humour à la Fabcaro. Sa nouvelle création, « Juste encore assez de lumière pour les plantes d’intérieur », autopsie cette fois la connerie humaine. Désopilant, foutraque et bancal.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On dirait des garnements à qui on a donné les pièces d’une maquette d’avion miniature et qui prendraient un malin plaisir à tout coller dans le mauvais sens : le cockpit à l’arrière, la dérive à l’avant, les hublots dans le réacteur et le train d’atterrissage sur le fuselage. Remplacez cette maquette d’avion par les codes du théâtre et vous obtenez Juste encore assez de lumière pour les plantes d’intérieur du collectif Rien de Spécial, en création au Varia.

En plus du titre, qui restera cryptique jusqu’au bout, tout y est sens dessus dessous. On commence par une rencontre de bord de scène pour laisser le public poser des questions sur un spectacle qu’il n’a donc pas encore vu. On embraye avec le message d’accueil d’un faux directeur de théâtre qui s’empêtre dans ses avertissements d’usage sur l’importance notamment d’éteindre son GSM.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs