Accueil Belgique Politique

Baisser les factures d’énergie: la Vivaldi cherche la lumière

Refroidir les prix du gaz et de l’électricité : les partenaires sont d’accord, mais comment ? Politiques et experts analysent, négocient, et pourraient trancher vendredi. On parle chèque, tarif social, cliquet, et… TVA. Voici les options.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les prix de l’énergie – gaz et électricité, on n’oublie pas les carburants et combustibles de chauffage – flambent, le gouvernement fédéral interviendra, il n’y a plus de doute, mais pour quoi faire ? Les Romains s’empoignèrent ? Soyons justes, on discute. Au sein de la Vivaldi, l’expression dominante est celle-ci pour justifier le délai d’attente, on pourrait trancher vendredi : « Ce n’est pas mûr ». Entendez : politiquement parlant, il faut arbitrer encore ; techniquement parlant, il faut peaufiner les modèles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 21 janvier 2022, 15:50

    A Mr Dubois: les injures ne touchent que ceux qui les formulent. Vous vous diminuez sans l'aide de personne.

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 21 janvier 2022, 14:28

    J'en vois qui vantent la décision de l'Etat français de bloquer les prix. Ha bon! Et qui va payer la dette de ce blocage? Ceux qui sont contents qu'on ait bloqué les prix! Un peu naïf non? En plus, si on applique la même mesure au riche qui gagne 10 ou 20 000 ou plus par mois et qui, forcément consomme plus que le pauvre et continuera à vivre bien que ce soit avec ou sans cadeau, ce serait une mesure vraiment injuste.

  • Posté par Fontesse Philippe, jeudi 20 janvier 2022, 11:57

    Pourquoi tout est lié dans la facture, le tuyau qui m'apporte le gaz à la maison n'a pas changé pourtant le prix de l'approvisionnement est en pourcentage de même que les autres taxes déguisées alors que rien ne changent dans ces parties. Nous ne devrions être impacter dans la partie produit donc du gaz en lui-même, de même pour l'électricité, rien ne change et pourtant elle augmente alors qu'actuellement elle n'est pas produite par des centrales au gaz. Mais l'état doit récupérer ce qu'il donne d'un autre côté avec le COVID ou bien les inondations. De même, les distributeurs de gaz et d'électricité doivent faire payer la reconstruction des dégâts dû aux inondations. Il y a plein de choses qui augmentent en douce ainsi que des décisions sont prises et lorsqu'on s'en appercevra, il sera trop tard pour rouspéter.

  • Posté par deghelt Rudi, jeudi 20 janvier 2022, 11:03

    Débat suivant qui prendra une dizaine de minutes pour un vote positif. Augmentation du salaire de ces pourritures; "Oui à 100%"

  • Posté par Harmignies Philippe, vendredi 21 janvier 2022, 7:44

    Un peu court votre commentaire, pas très original non plus

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs