Accueil Police et justice

Mort du petit Dean: Dave De Kock pourrait être extradé d’ici deux semaines

Vincent Van Quickenborne (Open VLD) s’est exprimé sur l’extradition de Dave De Kock, le principal suspect de l’enlèvement et l’assassinat de Dean Verberckmoes.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre de la Justice était l’invité de Bel RTL ce jeudi matin. Vincent Van Quickenborne (Open VLD) s’est exprimé sur l’affaire du petit Dean Verberckmoes, cet enfant de quatre ans porté disparu et retrouvé sans vie dans la province de Zélande aux Pays-Bas.

Dave De Kock, le principal suspect, sera poursuivi en Belgique pour l’enlèvement et l’assassinat de Dean Verberckmoes.

Entre deux semaines et 60 jours

Le ministre de la Justice a expliqué que Dave De Kock pourrait être extradé d’ici deux semaines s’il coopérait et 60 jours s’il s’opposait à son extradition.

Les enquêteurs belges et néerlandais, qui ont tenu une réunion de coordination à Bergen-op-Zoom afin de faire le point sur l’enquête menée à la suite de l’enlèvement et la mort du petit Dean Verberckmoes, âgé de quatre ans, devaient décider où les suspects Dave De Kock et sa compagne néerlandaise R. W. seraient poursuivis. Les deux pays devaient formellement convenir que le suspect serait remis à la Belgique, où se poursuivra l’instruction, avait appris l’agence Belga à bonne source.

Dave De Kock est incarcéré aux Pays-Bas et poursuivi pour l’enlèvement et son implication dans la mort du garçon de quatre ans. L’enquête doit encore déterminer où le suspect et l’enfant se sont rendus aux Pays-Bas et où la victime a été tuée. Les résultats de l’autopsie, qui peuvent donner une meilleure estimation de l’heure du décès, pourront également être utiles. Le corps a été retrouvé aux Pays-Bas, à Neeltje Jans, en Zélande, et l’homme a été arrêté à Meerkerk, dans la province d’Utrecht.

En Belgique, le juge d’instruction de Termonde a placé sous mandat d’arrêt du chef d’enlèvement et d’assassinat la compagne de M. De Kock, R.W. Elle a été arrêtée dans la nuit de lundi à mardi lors d’une perquisition à Saint-Gilles-Waes, dans l’immeuble où elle vivait avec M. De Kock.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Police et justice

Dossier Le phénomène des «piqûres sauvages», entre psychose et enquêtes

Souvent évoqué sur les réseaux sociaux, le phénomène de piqûres lors de rassemblements a donné lieu à l’ouverture de plusieurs enquêtes, notamment suite à la Belgian Pride. Aucune d’entre elles n’a, à ce jour, permis d’identifier un suspect ou de définir l’éventuelle substance injectée.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko