Accueil Société

Vers des assouplissements comme en Angleterre? Pour Marc Van Ranst, «si l’occasion se présente, il faut le faire»

L’Angleterre et l’Écosse abandonneront presque toutes les mesures sanitaires à partir de la semaine prochaine. Qu’en est-il de la Belgique ? Le virologue Marc Van Ranst répond.

Temps de lecture: 2 min

Durement touché par la vague omicron, le Royaume-Uni entrevoit « la lumière au bout du tunnel » : en difficulté, le Premier ministre Boris Johnson a engagé mercredi la levée des dernières restrictions en Angleterre, promettant même la fin de l’isolement pour les contaminés.

A partir de jeudi 27 janvier, le port du masque ne sera plus légalement obligatoire, mais recommandé dans les endroits fermés et bondés, et il est abandonné dès jeudi dans les écoles. Un pass sanitaire ne sera plus imposé pour l’accès aux boîtes de nuit et certains grands rassemblements.

Interrogé par Het Nieuwsblad, Marc Van Ranst s’attend à ce que d’autres pays suivent rapidement. Mais quid de la Belgique ? Le virologue répond en nuançant : « Nous sentons que nous entrons dans la partie finale. Avec omicron, nous pouvons vivre. » Et d’ajouter : « En cas de pandémie, il faut agir très rapidement quand il le faut. On doit prendre des mesures sévères avec une certaine rapidité et sévérité mais, à l’inverse, on ne doit pas attendre trop longtemps. Si l’occasion d’assouplir (les mesures sanitaires, NDLR) se présente, il faut le faire. »

Début février

Selon M. Van Ranst, cela pourrait se faire au plus tôt début février. « Nous avons encore quelques semaines de travail acharné à accomplir, mais ensuite nous devrons nous aussi supprimer progressivement les mesures, le plus rapidement et le plus sûrement possible. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Chapelle Nelly, jeudi 20 janvier 2022, 16:20

    Pour info l'Office National des Statistiques du Royaume Uni a pûblié ses chiffre de mortalité pour 2020 et 2021. Excès de mortalité 127.704 ; mortalité avec un certificat de décès Covid 137.133 jusque fin septembre 2021 dont seulement 17.371 seulement du Covid. Càd que 119. 762 avaient 1 ou plusieurs commorbibités. La moyenne d'âge des décès est de 82 ans ce qui représente une perte d'espérance de vie de 7 semaines. Ce n'est plus contre la Covid qu'il faut agir en priorité mais contre les comorbidités. Bien d'accord avec M Rabozée pour un retour à la normale dans les hôpitaux et en finir avec la réservation de lits Covid

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 21 janvier 2022, 9:12

    Traduction de votre intervention : les personnes décédées prématurément du Covid auraient de toute façon subi ce sort funeste un jour ... plus ou moins proche. Donc, aucune raison d'agir pour l'éviter. Absolument infect...

  • Posté par massacry olivier, jeudi 20 janvier 2022, 19:09

    Pourriez vous developper vos calculs, et citer la source en question, car moi je note un excès de mortalité, de mars 2020 à aujourd'hui, de 115 097, le nombre de morts covid étant de 150 766, soit 1.5% du total. Je note aussi que pour toutes les classes d'ages au dessus de 25 ans ont eu un excès de mortalité, les premiers causes étant liées à l'obésité, les difficultés respiratoires, notons que la cirrhose et les problèmes urinaires viennent bien avant les cancers. https://app.powerbi.com/view?r=eyJrIjoiOGNkMmY3NWMtMWM0MS00YTI1LWIyZTEtZjVhYTM0OTI3NmZiIiwidCI6ImVlNGUxNDk5LTRhMzUtNGIyZS1hZDQ3LTVmM2NmOWRlODY2NiIsImMiOjh9

  • Posté par Durieux Karine, jeudi 20 janvier 2022, 14:56

    On pourra bientôt assouplir les mesures, il est temps! Toutes les personnes qui le souhaitaient on pu se faire vacciner. Tant pis pour les autres... Il reste le problème des personnes qui n'ont pas pu se faire vacciner pour des raisons médicales ou chez qui le vaccin n'a pas eu l'efficacité escomptée. Ces personnes ne peuvent hélas que compter sur le sens des responsabilités et la solidarité de leur entourage.

  • Posté par Rabozee Michel, jeudi 20 janvier 2022, 15:03

    En Belgique, le nombre de personnes ne pouvant réellement pas se faire vacciner pour raison médicale - principalement allergie à l'un des composants - éthylène-glycol - doit se monter à 500 individus. Et le vaccin de Novavax devrait palier à cette situation. Pour les autres (anti-vax, ou assimilés), effectivement, ils ont eu le temps maintenant, ils ne changeront pas d'avis, donc, oui, si la situation hospitalière devient vraiment tenable, les assouplissements seront les bienvenus. Mais il faudra aussi alors supprimer le droit de préemption sur les lits par de potentiels malades Covid, et revenir à une situation où la Covid est vue comme endémique et ne requière plus des réservations de lits pour elle ! Les autres opérations/traitements cancéreux, etc. doivent reprendre normalement.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko