Accueil Opinions Chroniques

«Je dirais même plus»: Comprends plus…

L’actualité regorge décidément d’exemples de cynisme, voire d’inhumanité…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

On a du mal à comprendre l’histoire et pourtant, elle est vraie. Un jeune Français qui vit à Bruxelles est accueilli par les chaleureux agents de l’Office des étrangers à son retour de vacances en compagnie de sa mère. Vont-ils leur souhaiter « bienvenue at home, sweet home  ? » Non. La maman est envoyée en centre fermé. Et le jeune homme expédié en Turquie, terre inconnue pour lui (c’était le lieu de ses vacances). Son crime ? Ne pas avoir réussi à expliquer aux pandores pourquoi il est né français !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moreau Michel, samedi 22 janvier 2022, 15:52

    Très bel appel à plus d'humanité, d'intelligence sensible et de refus obstiné des abstractions réglementaires... Merci M. Berenboom !

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica : État fédéral ou État libéral ? Quand fédéralisme rime avec dirigisme

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. La chronique de cette semaine est la première d’une série de trois, qui dressent un état des lieux de l’université en Belgique francophone aujourd’hui. Le premier épisode s’intéresse à l’ingérence croissante des autorités politiques dans l’organisation des études. Le second prend la mesure des dégâts causés par 20 années de réformes imposées par le haut, pour les nouvelles générations d’étudiants, sur les campus et bien au-delà. Le troisième se concentre sur l’exemple concret d’un objectif au cœur de toutes les sollicitudes politiques, le taux de réussite en première année d’université, et explore la différence entre une pédagogie normative imposée par les décrets et agences ministérielles et une pédagogie empirique, inspirée par des expériences menées sur le terrain.
Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs