Accueil Monde Union européenne

Gafam: l’Europe va serrer la vis pour le micro-ciblage publicitaire

Le parlement européen a adopté le Digital Services Act. Ce texte phare dessine les contours d’un marché unique numérique européen. Et donne un (léger) coup de boutoir dans le modèle des Gafam : le capitalisme de surveillance.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

L’Union européenne n’a ni Google, ni Apple, ni Facebook, ni Amazon, ni Microsoft. Mais elle aura bientôt son marché numérique unique. « Nous reprenons le contrôle par rapport aux géants de l’internet », a lancé la sociale-démocrate danoise Christel Schaldemose, chargée du rapport sur le Digital Services Act (DSA). Ce projet de directive phare, proposé par la Commission européenne, a été adopté par une écrasante majorité de députés, ce jeudi, à Strasbourg (530 voix pour, face à 78 contre et 80 abstentions).

Ce texte doit encore être examiné par les 27 Etats membres. La France, qui a pris les rênes du Conseil de l’Union européenne pendant six mois, espère le faire adopter par la Commission avant l’été. Et ce, en même temps que son petit frère, le Digital Markets Act (DMA), qui, lui, s’attaque aux pratiques jugées « anticoncurrentielles » des « gatekeepers », les grandes plateformes qui comptent plus de 45 millions d’utilisateurs en Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs