Accueil Société Enseignement

Coronavirus: les classes bientôt fermées dès 25% de cas dans le secondaire ?

L’emergency break consiste à fixer la part d’élèves positifs à partir de laquelle une classe est automatiquement fermée.

Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

Faut-il sortir des limbes la procédure « d’emergency break » dans l’enseignement secondaire pour lutter contre le covid ? La question taraude les membres du RMG (risk management group) mais en Wallonie l’Aviq n’attend plus.

Pour mémoire, l’emergency break consiste à fixer la part d’élèves positifs à partir de laquelle une classe est automatiquement fermée. Cette procédure existait fin 2021 dans les écoles fondamentales et secondaires mais à la rentrée de janvier 2022 elle a été supprimée chez les plus de 12 ans. Sur base d’une analyse de risques locale, seul l’inspecteur d’hygiène peut prendre une mesure de fermeture sanitaire. En primaire et maternel par contre, la classe est automatiquement fermée pour 5 jours dès 4 cas positifs.

En théorie, tout cela fonctionne. Mais quand on parle de 60.000 contaminations quotidiennes il y a un petit souci… D’où l’idée de rétablir l’emergency break quand certaines conditions sont réunies. En Wallonie, en attendant de nouvelles instructions des autorités, l’Aviq (l’Agence pour une vie de qualité) fait parvenir un message mail aux PSE (santé à l’école) qui les sollicitent. S’avouant parfois « perdue face à la situation », la cellule « surveillance maladies infectieuses » de l’Aviq prend les devants. En l’absence d’autres consignes, elle conseille ceci : « Nous avons décidé que, jusqu’à ce que d’autres mesures soit instaurées par les autorités compétentes, s’il y a moins de 25 % de cas en classe, il n’y a pas de fermeture » (…). Si par contre, « 25 % de cas ou plus sont enregistrés dans les 7 derniers jours, il y a fermeture de la classe pendant 5 jours ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une