Accueil Société

La policière traquant les harceleurs de rue avait été harcelée

Suivie par une équipe de France 2 qui avait livré son identité dans un reportage, la jeune policière a reçu des messages désagréables sur Messenger et s’est constituée partie civile contre deux internautes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le tribunal correctionnel de Liège a examiné, ce jeudi, le cas d’une policière liégeoise chargée de traquer les harceleurs de rue. Elle y est partie civile pour avoir elle-même été harcelée, par le biais des réseaux sociaux, à la suite d’un reportage consacré à son travail, diffusé sur la chaîne France 2 en mars dernier. Deux des internautes, un Liégeois de 34 ans et une Flémalloise de 26 ans, avaient été identifiés et sont poursuivis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, vendredi 21 janvier 2022, 2:24

    Ce qu'ont écrit les personnes poursuivies ne sera sans doute pas approuvé par la plupart des gens, mais en quoi cela constituerait-il un délit? Injure? incitation à la haine? ou à la violence? Si cela venait à être jugé, le non-lieu seraît fort probable.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 20 janvier 2022, 22:43

    Donc, on poursuit un type pour avoir écrit sur un profil Facebook (je cite) : « Félicitations madame la flic inutile, cette honte ». C'est une blague ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs