Accueil Société

Alexander De Croo: «Omicron est un tsunami de contaminations mais il rend moins malade»

« Aujourd’hui les patients qui développent des conséquences graves sont des personnes vulnérables, plus âgés ou qui ne sont pas vaccinés », a expliqué le Premier ministre.

Temps de lecture: 3 min

Le Comité de concertation s’est achevé, après une réunion de crise préalable qui avait vu le Premier ministre s’entretenir avec les ministres-présidents des entités fédérées et les responsables du commissariat corona afin d’aplanir les dissensions ayant trait au baromètre corona.

Alexander De Croo, accompagné par le comissaire corona Pedro Facon a ensuite pris la parole dans le cadre d’une conférence de presse.

« Omicron est un véritable tsunami de contaminations, a expliqué le Premier ministre. Mais omicron rend moins malade. » « Aujourd’hui les patients qui développent des conséquences graves sont des personnes vulnérables, plus âgés ou qui ne sont pas vaccinés », a-t-il poursuivi.

Alexander De Croo signale que le baromètre doit donner de la transparence et de la visibilité. Le commissaire corona Pedro Facon a expliqué que le baromètre a été fait sur base d’une analyse approfondie et sur base de ce qui a été fait à l’étranger. « Ce n’est pas un pilotage automatique », précise-t-il.

Le baromètre sera appliqué sur un nombre limité de secteurs dans un premier temps. Les secteurs concernés sont les activités publiques, les activités en groupe, l’horeca, les sports. « Le baromètre sera adapté si nécessaire, explique Pedron Facon. Il va nous permettre de retourner à une vie proche de la normale. »

Les décisions du jour ?

Le Codeco a pris une série de mesures, dont une petite surprise. Le CST des Belges se désactivera cinq mois après leur deuxième dose, à moins évidemment de faire son rappel. Sont uniquement visés les plus de 18 ans. Ceux qui comptaient éviter la piqûre et opter pour un certificat de rétablissement voient aussi sa validité fondre à cinq mois maximum. Malade en janvier et jamais vacciné ou boosté, cela voudra dire pas de CST cet été.

« Le CST n’est pas là pour l’éternité, a toutefois tempéré le Premier ministre. Il ne sera pas maintenu un jour de plus que nécessaire », quand la situation sera meilleure.

L’autre demi-surprise, c’est l’adoption du baromètre jusqu’au 30 juin 2022. On peut lire que « le Codeco approuve le baromètre corona comme outil de communication et de préparation structurée et proactive des politiques ».

Concrètement, nous sommes, selon les politiques, dans la phase rouge, la plus haute au niveau de la sévérité des mesures. Et pourtant, dès l’application du baromètre le 28 janvier, on pourra parler d’un certain « relâchement ». Des activités fermées actuellement comme les bowlings, les parcs d’attractions, les casinos ou les plaines de jeu en intérieur ont été intégrées au volet « loisirs » du baromètre et pourront donc rouvrir selon les règles qui s’appliquent en phase rouge. Toujours, selon le baromètre adopté, les spectateurs reviendront donc dans les stades à partir du 28 janvier prochain.

Justement, cette phase rouge, qu’implique-t-elle ? La fermeture de l’horeca est toujours d’actualité entre minuit et 5 heures du matin. L’option de pouvoir ouvrir jusqu’à 1 heure n’a donc pas été retenue pour le niveau d’alerte maximal, mais une heure a été gagnée sur le fil…

Les activités en intérieur où l’on se déplace et où l’on chante, comme les gros concerts ou les discothèques, ne sont toujours pas possibles.

Par contre, bonne nouvelle pour la culture. Toutes les salles de moins de 200 personnes peuvent être ouvertes (avec CST+, évidemment). Au-delà de cette capacité, elles peuvent être remplies jusqu’à 70 %. Les salles avec une bonne qualité de l’air (meilleure que 900 ppm) peuvent être remplies à 100 %. Les protocoles sectoriels et toutes les règles qui en découlent s’appliqueront.

Notez enfin que les règles actuelles concernant le télétravail et le port du masque sont maintenues jusqu’à nouvel ordre.

Selon le baromètre adopté, les spectateurs reviennent dans les stades à partir du 28 janvier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, vendredi 21 janvier 2022, 21:57

    Le clan Dalton s'élargit.

  • Posté par Debersaques Bart, vendredi 21 janvier 2022, 21:28

    Alexander De Croo manque de tsunami de réflexions

  • Posté par Trilby T., vendredi 21 janvier 2022, 19:24

    Aujourd’hui les patients qui développent des conséquences graves sont des personnes vulnérables, plus âgés ou qui ne sont pas vaccinés », a expliqué le Premier ministre. Faux les non vaccinés qui développent des conséquences sont aussi des personnes vulnérables, plus âgées...

  • Posté par Trilby T., vendredi 21 janvier 2022, 19:22

    On le sait depuis déjà deux semaines. Ils ne lisent pas la presse étrangère et ne regardent que la Rtbf et la Brt?

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko