Accueil Belgique Politique

Nouvel outil pour gérer la crise épidémiologique: un baromètre corona petit format

Premiers assouplissements (culture, sport, événementiel intérieur, horeca…), durcissement du régime CST pour pousser à la vaccination, invention d’un baromètre pour y voir plus clair dans les mesures à prendre : le comité de concertation slalome dans la crise omicron.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Chez nous comme ailleurs en Europe, l’omicron se répand puissamment, les admissions à l’hôpital croissent graduellement, mais les soins intensifs se libèrent tout autant. Donc ? Donc, il n’est pas insensé de programmer un début de possible sortie de crise épidémiologique aiguë. C’est le premier objet du comité de concertation qui s’est tenu vendredi après-midi, associant, comme c’est l’habitude, les responsables fédéraux et des entités fédérées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par deghelt Rudi, dimanche 23 janvier 2022, 13:50

    Un baromètre corona PETIT format :) Petit comme l'intelligence de ces hommes politiques.

  • Posté par deghelt Rudi, dimanche 23 janvier 2022, 13:50

    Un baromètre corona PETIT format :) Petit comme l'intelligence de ces hommes politiques.

  • Posté par Vigneron Anne, samedi 22 janvier 2022, 18:58

    Les imposteurs au pouvoir pour ne pas dire les marionnettes des sociétés et banques qui elles ont le pouvoir absolu nous dirigent tout droit vers l'esclavage. Ce sera l'enfer pour le peuple

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 23 janvier 2022, 11:54

    Vous vous préoccupez du peuple, vous, Mme Vigneron? Alors, protégez-le et vaccinez vous.

  • Posté par deghelt Rudi, samedi 22 janvier 2022, 12:34

    Voila ce qui arrive quand nous politiciens travaillent trop. Ils pondent des conneries. La Belgique ne s'est jamais aussi bien portée que quand le gouvernement n'étais pas désigné. Sauf pour les patrons bien entendu.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs