Accueil Monde États-Unis

Le fiancé de Gabby Petito a avoué son meurtre avant de se suicider

Le corps de Gabby Petito, 22 ans, dont la disparition avait provoqué une vive émotion dans le pays, avait été retrouvé le 19 septembre près du parc national de Grand Teton, dans le Wyoming.

Temps de lecture: 2 min

Le petit ami de la jeune voyageuse américaine assassinée Gabby Petito a avoué être l’auteur du meurtre dans un carnet avant de se suicider, a annoncé vendredi la police fédérale, apportant une conclusion au drame qui a tenu en haleine les Etats-Unis pendant plusieurs mois.

« L’enquête n’a pas identifié d’autres individus que Brian Laundrie impliqués directement dans la mort tragique de Gabby Petito », indique le FBI dans un communiqué annonçant la clôture prochaine de l’enquête. Le corps de Gabby Petito, 22 ans, dont la disparition avait provoqué une vive émotion dans le pays, avait été retrouvé le 19 septembre près du parc national de Grand Teton, dans le Wyoming.

La jeune femme est décédée à la suite « de blessures causées par un objet contondant à la tête et au cou avec une strangulation manuelle », selon le médecin légiste ayant supervisé son autopsie, rapporte le FBI. Brian Laundrie et Gabby Petito avaient quitté New York en juillet 2021 pour un voyage dans une camionnette aménagée censé durer quatre mois et dont les étapes, dans les décors grandioses des parcs nationaux de l’Ouest américain, étaient régulièrement partagées sur Instagram et YouTube, à travers des photos et vidéos

L’enquête de la police s’était rapidement centrée sur M. Laundrie, rentré plus tôt que prévu du voyage – et seul – le 1er septembre, et qui avait refusé de répondre aux questions des enquêteurs avant de disparaître. Les restes du corps du jeune homme de 23 ans, qui s’est suicidé par balle, ainsi que des effets personnels dont un carnet avaient été retrouvés le 20 octobre dans une réserve naturelle de Floride.

Dans ce carnet, le FBI a trouvé des déclarations écrites de M. Laundrie revendiquant le meurtre de Mme Petito. « La qualité et la quantité des faits et informations collectés par le FBI ne laissent aucun doute quant au fait que Brian Laundrie a assassiné Gabby », a reconnu la famille de la jeune femme dans un communiqué diffusé vendredi.

L’écho médiatique hors norme accordé à la disparition de la jeune femme avait attisé le débat sur l’attention accordée aux disparitions de femmes blanches, jugée disproportionnée par rapport aux affaires concernant des personnes issues de minorités ethniques.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, samedi 22 janvier 2022, 7:18

    Ce que la famille de la victime se garde de préciser est qu'elle admettait elle-même souffrir de troubles obsessionnels compulsifs. Là-dessus, silence radio partout. Mais pour qu'un jeune homme a priori amoureux soit ainsi acculé à un tel déferlement de violence, contre elle puis contre lui-même, c'est qu'elle lui a bien pourri la vie avant. Non, les jeunes filles ne sont pas toujours de pauvres victimes.

  • Posté par J.-M. Tameyre, samedi 22 janvier 2022, 9:24

    Jonathan Daval aurait pu le faire aussi. Il a pris 25 ans mais le monde entier sait qu'il avait épousé une vraie garce. Nathalie Maillet qui broutait le gazon de son avocate dans le lit conjugal, alors qu'elles avaient largement les moyens de prendre une chambre d'hôtel, a elle aussi dépassé les bornes de la décence. Dans ces trois cas, le "féminicide" a bon dos et le mari humilié n'est pas toujours capable d'affronter un divorce, toujours coûteux sur tous les plans.

  • Posté par Thiebaud Sabine, samedi 22 janvier 2022, 8:38

    Il pouvait la quitter et ne pas la tuer !

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une