Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Rallye Monte-Carlo: Ogier passe en tête devant Loeb, Neuville 4e, Evans sort (vidéo)

Partis ex-aequo, les deux Seb’ ont survécu à la 3e spéciale, partiellement enneigée. Ogier en a profité pour devancer Loeb. Evans est sorti, si bien que Neuville repasse 4e. Mais il est toujours ralenti par des problèmes mécaniques.

Temps de lecture: 3 min

Comme on s’y attendait, la 3e et dernière spéciale de cette matinée du samedi a provoqué son lot d’incidents. Seuls les deux Seb’ s’en sont sortis plus ou moins bien. Ogier (Toyota) a devancé Loeb (Ford) de 5,4 secondes, ce qui correspond à son avance au général, puisque les deux cadors de ce rallye avaient démarré la spéciale à égalité !

Loeb : « Pas facile de garder la voiture en ligne »

« Ce n’est jamais facile de sortir de ce genre de spéciale », disait le pilote Toyota. « Mais on est là, et c’est le plus important. »

Même constat pour Loeb, équipé deux pneus slicks tendres et de deux pneus cloutés croisés, comme son rival ! « La voiture bouge tout le temps, et il est difficile de rester en ligne », disait l’Alsacien. « Ogier a été un peu plus rapide à ce jeu-là, c’est bien. »

Evans dans le fossé

Elfyn Evans allait illustrer le propos en se retrouvant dans le bas-côté, sans espoir d’en sortir, les commissaires de route interdisant aux spectateurs de venir lui porter secours. Le Gallois perdait là le bénéfice d’un très bon début de rallye, ô combien important pour la suite du championnat.

Neuville : « C’était le bon choix de pneus, mais… »

Du côté d’Hyundai, définitivement le constructeur le moins fringant des trois depuis le début de ce rallye, on a tenté un pari en lançant Tanak et Neuville à l’assaut de cette matinée sans pneus neige ou à clous ! L’opération a failli tourner au cauchemar pour Tanak qui a failli dévaler un fossé très profond avant d’endommager l’avant de sa voiture et de peut-être avoir à abandonner, même s’il avait rejoint l’arrivée de la spéciale. Quant à Neuville, il a perdu 40 secondes supplémentaires sur Ogier, mais n’attribuait pas cela à son équipement pneumatique…

« Je pense que c’était le bon choix, mais j’ai dû rouler à 75 % des capacités de la voiture car celle-ci est handicapée par plusieurs problèmes mécaniques », disait-il, plutôt désabusé, même s’il a récupéré la 4e place suite à l’abandon d’Evans, mais est désormais très loin de la 3e, occupée par Breen. « Je pense en plus que je vais devoir finir la journée comme ça… »

Un classement chamboulé

Ainsi, le classement général se présentait de la manière suivante après la 3e et dernière spéciale de cette matinée : Ogier (Toyota), devant Loeb (Ford, à 5,4 sec.), Breen (Ford, à 1.07,5 sec.), Neuville (Hyundai, à 1.53,8 sec.), Rovanpera (Toyota, à 2.09,4 sec.), Katsuta (Toyota, à2.16,2 sec.), Tanak (Hyundai, à 3.05,7 sec.), mais sous la menace d’un abandon, etc.

Deux spéciales restent au programme de l’après-midi, dont un deuxième passage dans cette fameuse spéciale de Saint-Geniez/Thoard.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb