Accueil Société

L’infographie pour tout comprendre au baromètre corona

Le Comité de concertation a approuvé vendredi le baromètre corona, visant à donner plus de prévisibilité aux mesures sanitaires destinées à ralentir la propagation du coronavirus. Les mesures basées sur ce baromètre entreront en vigueur le 28 janvier, selon le code rouge. « Le Soir » vous explique ce baromètre en infographie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Chez nous comme ailleurs en Europe, l’omicron se répand puissamment, les admissions à l’hôpital croissent graduellement, mais les soins intensifs se libèrent tout autant. Donc? Donc, il n’est pas insensé de programmer un début de possible sortie de crise épidémiologique aiguë. C’est le premier objet du comité de concertation qui s’est tenu vendredi après-midi, associant, comme c’est l’habitude, les responsables fédéraux et des entités fédérées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dethier Anne, vendredi 28 janvier 2022, 11:22

    "Notez, pas pour tous, c’est l’ombre au tableau si l’on veut, chacun jugera: les partenaires du Codeco ont durci le régime CST (le Covid Safe Ticket), ce qui ne sera pas du goût de ses détracteurs qui (se) manifestent régulièrement. But de l’opération, à entendre nos décideurs politiques: pousser à la vaccination en général, à la dose «booster» en particulier, car ça traîne, «seulement» 6 millions de Belges ont fait le déplacement, 52% de la population. Or donc, la vaccination n’est toujours pas obligatoire (le débat est ouvert au Parlement), c’est le libre arbitre, mais les non-vaccinés subissent néanmoins les conséquences de leur choix, cherchez l’erreur, ce n’est pas neuf." ... Message ambigu s'il en est ! si les journalistes veulent manifester leur opinion personnelle qu'ils l'annoncent clairement. Sinon qu'ils argumentent leur mise en doute correctement sur les faits! C'est la condition du journalisme critique. Le soir ne nous a pas (encore) habitué à ce genre de "journalisme".

  • Posté par curto calogero, dimanche 23 janvier 2022, 10:28

    La question a se poser après un ans de vaccination, 90% des Belges sont vacciner, en consultant le tableaux de bord de Sciensano, ont peut remarquer, que les résultats actuelle ne vont pas dans le bon sens que du contraire les transmission du virus n'ont jamais été si haut, ont bat les records, de la ils, seraient simple de dire que la vaccination n'a pas servi a grand chose , ni d'ailleurs tout les outils mit sur pied par le politiques, CST, Passe vaccinale, tous sont en échec. OUI le mot clé je le connait comme tout le monde, le vaccin a permis de diminuer les formes grave de la maladie. Une autre questions vient a l'esprit , pourquoi des personnes font des formes grave et d'autre aucun symptômes, je dirai que la médecine préventive n'est pas accessible a tout le monde, et en plus pour faire du préventif ils fau draient refinancer le systéme, le manque de moyen crée des oiseaux pour le chat.

  • Posté par Bernard Collard , samedi 22 janvier 2022, 17:48

    J’étais de ceux qui tentaient régulièrement de convaincre les personnes non-vaccinées de le faire. Je pense qu’aujourd’hui chacun a fait son choix et que l’énergie dépensée pour tenter de convaincre est une énergie perdue et qu’il faudrait mieux la consacrer à d’autres priorités. La vaccination obligatoire pour tous, si elle semble être juste par le fait qu’elle s’applique à chacun, ne va rien arranger et continuera de diviser la population belge… sans oublier que la Belgique à elle seule ne pourra pas combattre une future pandémie… mais juste espérer qu’elle pourra protéger sa population… en postulant que les vaccins et soins hospitaliers pourront progresser plus vite… sachant que le monde est devenu un village… Je suis devenu fataliste et aussi étonnamment respectueux des avis de chacun. Il faut de tout pour faire un monde me disait mon père, cet idéaliste. Je vois bien qu’autour de moi, chacun suit sa route avec ses propres convictions fondées ou non. J’ai le sentiment qu’une majorité croissante souhaite avancer et assumer les conséquences quelles qu’elles soient. Il est sans doute trop tard et de plus en plus fastidieux de vouloir apporter des solutions qui vont contenter tout le monde. C’est finalement la pandémie qui décidera de notre sort… chacun y fera face avec ses convictions, les solutions et surtout les conséquences qui en découlent, fussent-elles dramatiques à l’échelle d’un pays voire même du monde entier. Au-delà, je fais surtout le vœux que nos gouvernants mettent tout en œuvre dans les années à venir pour améliorer radicalement la gouvernance de notre pays et de l’Europe, dont la vertu principale a certes été de nous épargner de nouvelles guerres, même si c’est au détriment de leurs carrières. Puissent la Justice, la Santé et l’Education devenir enfin les fondements indéfectibles pour nos futures générations de dirigeants qui auront à cœur de construire un monde meilleur. Sans cette prise de conscience, le monde ne pourra résister aux prochains défis et je ne pourrai qu’approuver les anciens qui de génération en génération ne cessent de dire à tort que « c’était mieux de mon temps… ».

  • Posté par L'abbate Franco, samedi 22 janvier 2022, 16:56

    Bête question : pourquoi n'y a t'il pas de vert ???

  • Posté par Debersaques Bart, samedi 22 janvier 2022, 16:31

    du maraudage

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs