Accueil Monde Union européenne

UE: «Nous, les citoyens, voulons être entendus et écoutés»

La Conférence sur l’avenir de l’Europe récolte pour l’heure les recommandations des panels citoyens. Un peu de tout, mais une demande, insistante : que ce travail soit suivi d’effets.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

L’augmentation du salaire minimum, la lutte contre la pollution, l’autonomie stratégique en matière de santé, une Europe de la Défense… Mais aussi l’instauration de l’anglais comme langue commune, une chaîne de télé intra-européenne, un seul indicateur téléphonique pour les Vingt-Sept, et 13.000 autres propositions… Les Européens ne manquent pas d’idées pour leur Union, qu’ils ont soumises à la Conférence pour l’Avenir de l’Europe (en abrégé libre de droits, CAvE).

Ce remue-méninges, vaste processus délibératif, mobilise (à bas bruit), depuis huit mois, dans tous les pays et toutes les langues de l’Union. Suggérée par Emmanuel Macron lors de son discours à la Sorbonne, en 2017, la Conférence a été lancée le 9 mai dernier et doit aboutir, le 9 mai prochain, sous présidence semestrielle française du Conseil. De quoi nourrir la « refondation » de l’Europe qu’appelle de ses vœux le président français.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par D Marc, samedi 22 janvier 2022, 22:01

    "Instauration de l'anglais comme langue commune", alors que l'anglais n'est plus la première langue officielle d'aucun Etat membre de l'Union européenne. Ecouter les européens c'est d'abord leur parler dans leur langue.

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 22 janvier 2022, 19:36

    Cela conduit effectivement à une monopolisation de l'espace de parole de groupes d'activistes souvent 'extrêmistes' même si certains objectifs sont louables. Ils arrivent dans les panels citoyens avec des revendications structurées, armés pour la communication et bizarrement en surreprésentation anormale. Ne parlons pas de la ségrégation importante par l'importance de la langue et de la communication orale. Les idées foisonnent mais sont souvent orientées et très peu représentative de l'opinion. Le risque de fracture sociale est majeure.

  • Posté par collin liliane, dimanche 23 janvier 2022, 0:10

    + 1.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs