Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Rallye Monte-Carlo: Ogier se détache en tête devant Loeb, Neuville accumule les ennuis

Après avoir copié le choix de pneus de Loeb, Ogier s’est détaché en tête d’un rallye qui a vécu une journée terrible ! Neuville devrait arriver au bout, mais après avoir rencontré une foultitude d’ennuis. Il est 6e au général, mais se réjouit surtout d’être encore là.

Temps de lecture: 4 min

Ponctuée de deux passages dans la seule spéciale recouverte de neige sur quelques kilomètres à peine, la troisième journée du rallye Monte-Carlo a été terrible pour tous les concurrents ! Sans grande surprise, le rusé Sébastien Ogier (Toyota) en est sorti en tête. Il a surtout distancé Sébastien Loeb (Ford) d’une vingtaine de secondes à l’issue de la toute dernière spéciale de la journée, en profitant d’un changement de pneus exécuté en toute dernière minute… en copiant le choix effectué par son rival pour la victoire !

Ogier : « Changement de pneus payant ! »

« J’avais prévu de partir en pneus neige, puis j’ai pris connaissance du chrono réalisé par Rovanpera en slicks, et surtout vu en dernière minute que Seb’ mettait les slicks, lui aussi », avouait le champion du monde en titre qui, un peu plus tôt dans la journée, avait été à deux doigts d’effectuer une effrayante dégringolade dans un ravin ! « J’ai alors choisi de faire la même chose que lui. Il nous a fallu faire vite pour changer les pneus, mais il faut admettre que ça a été payant. »

Loeb : « Ogier est trop loin »

D’autant plus payant que Loeb ne fut pas en mesure de réaliser la même performance, si bien que son retard de 5 secondes au départ de cette dernière spéciale se mua en un écart de 21,1 secondes à l’arrivée, au terme de cette avant-dernière journée. « C’est bien sûr dommage que Seb’ a vu ce que l’on avait fait en dernière minute car il a réussi à nous distancer, et je pense maintenant qu’il est un peu trop loin devant pour encore rêver à la victoire… »

Neuville : « Une voiture très difficile à piloter »

Quatre spéciales (67 km) restent cependant au menu de la journée de dimanche, et alors que des pilotes comme Evans ou Katsuta (sortie, mais toujours en course), Tanak (abandon suite à une crevaison et une perte de liquide de refroidissement), ou Solberg (abandon suite à une sortie) ont subi des retards très importants, Thierry Neuville devait juste se réjouir d’être encore là. Tout simplement…

« Je crois que c’est ce qu’il faut retenir », soupirait notre compatriote avant de s’élancer dans une longue liaison qui devait le ramener vers Monaco, en espérant ne pas avoir à subir de nouveaux soucis techniques sur le parcours routier. « Dès le début de la journée, la voiture s’est dégradée au gré de nombreux soucis techniques. Comme il n’y avait pas de vraie assistance à la mi-journée, nous avons tenté, Martijn (Wydaeghe) et moi de bricoler un maximum de choses, mais sans grand succès. La voiture est restée très difficile à piloter. Dans l’avant-dernière spéciale encore, nous avons vu l’amortisseur avant-droit passer au travers. Après la journée de vendredi, nous espérions sincèrement connaître un peu plus de réussite, mais c’est exactement le contraire qui s’est produit. On savait qu’on manquait de développement, mais là, les problèmes sont criants. Cela dit, nous sommes toujours là, et il faut s’en réjouir. »

Breen, mieux placé des candidats au titre

Une vérité quand on sait que Tanak et Evans, présentés comme deux de ses principaux rivaux pour le titre, ne pourront pas finir devant lui ; au contraire de Breen, 3e au général devant Rovanpera, Greensmith et donc Neuville, ce qui donne au Britannique l’opportunité d’être le mieux placé des candidats au titre, ou en tout cas des pilotes qui disputeront toute la saison, ce qui n’est ni au programme de Loeb ni à celui d’Ogier.

À la fin de cette journée, le classement général se présentait de la manière suivante : Ogier (Toyota) menait la danse devant Loeb (Ford, à 21,1 sec.), Breen (Ford, à 1.26 sec.), Rovanpera (Toyota, à 2.03,8 sec.), Greensmith (Ford, à 6.33,8 sec.), et enfin Neuville (Hyundai, à 7.44,1 sec.), 6e dernier des pilotes officiels classés dans le top 10.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Paul, samedi 22 janvier 2022, 19:07

    égale à lui même et rien ne change

  • Posté par Lhoest Roland, samedi 22 janvier 2022, 20:02

    Ici, Neuville n’a vraiment rien à se reprocher.La Hyundai fait ses maladies de « jeunesse » tout simplement.L’année dernière, la coréenne n’avait pas déjà été des plus fiables. Ils font tout leur possible pour essayer de ramener la voiture à Monaco et engranger des km.

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb