Accueil Monde Europe

L’anti-Merkel tient enfin sa revanche

Friedrich Merz a été élu samedi président de l’Union chrétienne-démocrate (CDU). A 66 ans, « l’agent dormant » de la droite ultralibérale et anti-réfugiés, va devoir redresser un parti laminé par des élections de septembre 2021 pour reprendre la chancellerie en 2025.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il aura attendu plus de 20 ans pour prendre sa revanche sur Angela Merkel. Evincé sans ménagement par l’ancienne chancelière en 2002, Friedrich Merz était parti faire fortune dans la finance en attendant une occasion de revenir à la charge. Mais il ne pensait pas que la reconquête serait une traversée du désert : Merkel restera 20 ans présidente de la CDU et 16 ans chancelière en lui barrant constamment la route.

Après deux tentatives infructueuses en 2018 en 2021, Friedrich Merz a finalement achevé son chemin de croix, samedi 22 janvier, en obtenant la présidence de l’Union chrétienne-démocrate (CDU). Il avait été précédemment choisi par un vote des adhérents, en décembre dernier, une procédure sans précédent dans l’histoire de la CDU.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs