Accueil Société

Manifestation contre les mesures sanitaires: des milliers de personnes attendues (photos et vidéos)

La manifestation de ce dimanche a l’ambition d’attirer tous les Européens. Les organisateurs espèrent rassembler 100.000 personnes dans la capitale.

Temps de lecture: 2 min

De nombreux mouvements parmi lesquels World Wide Demonstration for Freedom et Europeans United for Freedom ont appelé les citoyens européens en désaccord avec les restrictions sanitaires prises face à la pandémie de coronavirus à venir manifester ce dimanche après-midi à Bruxelles. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a autorisé la tenue de l’événement. Les organisateurs espèrent attirer plus de 100.000 personnes au total.

Les manifestants belges ont commencé à se rassembler dès 11h à la gare Bruxelles-Nord. Ils étaient déjà nombreux.

BRUSSELS EUROPEAN DEMONSTRATION FOR DEMOCRACY (3)

Ils ont été rejoints à partir de 12h par ceux venus d’autres pays européens. De nombreux voyages en cars et trains ont été organisés pour leur permettre de converger vers Bruxelles.

BELGIUM PROTEST PANDEMIC CORONAVIRUS COVID19 (2)

Le cortège se rend au coeur du quartier européen, dans le parc du Cinquantenaire, où des discours sont prévus dès 14h30. Les organisateurs espèrent voir défiler des centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale européenne et la baisse de gravité de la maladie avec le variant Omicron pourrait en effet motiver plus de personnes que précédemment à demander la levée des restrictions sanitaires.

Au travers de cette manifestation, les organisateurs disent défendre «la démocratie, les droits de l’Homme et le respect de la Constitution». Europeans United for Freedom estime sur son site internet que la propagation du Covid-19, la saturation des hôpitaux en rapport et le décès de personnes à la santé fragile ne justifient pas de déroger aux libertés fondamentales garanties par la démocratie. «La pire maladie que nous avons importée de Chine n’était pas le virus, mais le totalitarisme», selon son propos. Le mouvement critique aussi le manque de débat public en amont des décisions prises par les gouvernements sur base des conseils d’experts scientifiques.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par DUBOIS Daniel, dimanche 23 janvier 2022, 12:12

    À soigner en dernière priorité et à facturer, c'est quand même simple.

  • Posté par Rabozee Michel, dimanche 23 janvier 2022, 14:25

    Pourquoi les soigner ? Pour eux, il n'y a pas (ou jamais eu) de pandémie. Il faut juste que les gens qui vont les fréquenter à partir de demain soient très prudents.

  • Posté par M. G., dimanche 23 janvier 2022, 12:11

    ils parlent de totalitarisme sans savoir ce que c'est, dès qu'on touche au petit confort des gens, alors que nous sommes des privilégiés, si on compare notre train de vie avec celui de la majorité des pays d'Asie (hormis le Japon), d'Afrique, ou même d'Amérique du Sud. Qu'ils aillent voir dans d'autres pays, et ils changeront p-e d'avis ! Dans un régime totalitaire, déjà une manifestation pareille ne serait pas autorisée, et même s'ils se passaient de l'accord, le pouvoir politique règlerait cela à coups de balles réelles ...

  • Posté par Rabozee Michel, dimanche 23 janvier 2022, 12:44

    Justement, ce sont ces abrutis les totalitaires; ces 8 % veulent imposer, par leur idiotie, leur vue à 92 % de la population. Et ils se targuent de vouloir défendre la démocratie ? Mais la démocratie, c'est la volonté de la majorité, pas celle d'une minorité d'adorateurs du chaos.

  • Posté par collin liliane, dimanche 23 janvier 2022, 11:41

    "La pire maladie que nous avons importée de Chine n’était pas le virus, mais le totalitarisme". Faut-il ne rien savoir de qu'est le totalitarisme - et le covid- pour écrire une pareille stupidité.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko