Accueil Société

Manifestation contre les mesures sanitaires: une entrée de la station de métro Mérode en feu (direct)

L’ambiance est devenue plus tendue en queue de peloton en fin d’après-midi.

Temps de lecture: 1 min

La manifestation contre les mesures sanitaires, qui se tenait dimanche dans les rues de Bruxelles, a rassemblé 50.000 participants, a indiqué la police de Bruxelles-Capitale Ixelles.

Une large partie de la foule est arrivée au parc du Cinquantenaire, où des discours d’interlocuteurs belges et internationaux sont en cours sur le podium installé sous les arcades. Ils appellent à un débat de société concernant les mesures sanitaires visant à contrer la pandémie de coronavirus.

L’ambiance est devenue plus tendue en queue de peloton. Des protestataires ont lancé des projectiles sur la police, qui a eu recours à des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour tenter de les repousser vers le Cinquantenaire.La police a demandé la dislocation de la manifestation, peu avant 15h. Vers 16h30, alors que la police avait vidé le parc, une partie des manifestants ont jeté des objets et poubelles dans une bouche de métro de la station Mérode. Un feu s’est déclenché.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, dimanche 23 janvier 2022, 18:27

    Quand le bourgmestre de Bruxelles va t'il être démis pour faute grave, il a autorisé encore une fois une manifestation alors que nous sommes en période de Covid et où les gens ne respectent aucunement les règles surtout qu'ici c'était justement contre celle ci. De plus, des casseurs se sont invités et c'est nous qui allons payer les dégâts au lieu du bourgmestre qui a autorisé ou des casseurs.

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 23 janvier 2022, 17:47

    C'est toujours la même chose. Se pose alors la question : pourquoi autorisé une telle manifestation ???? Close est autant responsable que ceux qui cassent !!!!!

  • Posté par massacry olivier, dimanche 23 janvier 2022, 18:01

    D'autant plus qu'il est idiot d'autoriser le rassemblement au Cinquantenaire, sans en sécuriser les abords, sachant de toute façon les débordements qui ont suivront, or à Mérode il y avait un beau chantier, du quoi réjouir les casseurs.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko