Accueil Monde Afrique

RD Congo: un an après l’apparition d’une nouvelle majorité, le «bal des chauves» se termine à Kinshasa

Il y a trois ans, le 24 janvier, Félix Tshisekedi accédait à la présidence de la République. Alors que se rapproche déjà la prochaine échéance électorale, c’est l’heure d’un premier bilan et il n’est guère encourageant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Janvier au Congo, c’est le mois des souvenirs : le 17, nul n’échappe à la mémoire de l’assassinat de Patrice Lumumba ; la veille, on se souvient de Laurent-Désiré Kabila, le « tombeur » de Mobutu, abattu à Kinshasa par son garde du corps. Pour l’actuel président Félix Tshisekedi également, ce mois est doublement symbolique : le 24 janvier 2019, à l’issue d’élections contestées, il devenait le 5e président de la RDC et incarnait le premier transfert pacifique du pouvoir depuis l’indépendance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs