Accueil Économie Consommation

Hausse des prix: à quoi faut-il s’attendre dans les supermarchés?

Comeos, la Fédération du commerce, annonce des augmentations d’une ampleur inédite en douze ans. Les prix de l’alimentation en magasins se renchérissent déjà à cause de la hausse tarifaire des matières premières, de l’énergie et des salaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Dans le commerce, tout va devenir un peu plus cher. » Cette prévision, qui navrera plus d’un consommateur mais qui planait depuis la fin de l’an dernier, n’émane pas de Madame Soleil mais de Wim Van Edom, économiste chez Comeos, la Fédération du commerce organisé, s’appuyant notamment sur des retours de ses membres, dont les grandes chaînes de supermarchés. « Ces augmentations ne toucheront pas tous les produits. D’ailleurs, certains prix stagneront et d’autres baisseront », complète l’expert, annonçant toutefois « les hausses les plus importantes des douze dernières années touchant toute une série de biens de la vie quotidienne. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 25 janvier 2022, 7:25

    "Cette prévision, qui navera plus d’un consommateur" : c'est quoi "naver" ? cela provient d'un navet ?

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 24 janvier 2022, 17:07

    Toutes les conditions se mettent une à une en place pour étrangler et tuer la classe moyenne. Où trouvera-t-on encore l’argent pour soutenir les chômeurs et les assistés une fois qu’il n’y aura plus de classe moyenne pour consommer et faire tourner notre système économique ?

  • Posté par M. G., lundi 24 janvier 2022, 16:25

    Plus ils augmentent les prix, plus la population s'appauvrit, et achètent des produits de qualité proche du 0 absolu. Ils se sont déjà bien remplis les poches au début de la première vague, en augmentant d'en moyenne 15 % les prix, en promettant que ceux-ci allaient revenir à un prix normal, ce qui, comme on en a l'habitude, ne s'est évidemment pas produit ! Et ce n'est pas encore assez .... Et bien plus ils augmenteront les prix, moins j'achèterai, et je prendrai le temps de davantage cuisiner, même si cela m'enlève du temps de sommeil.

  • Posté par Bonameau Pierre-hubert, lundi 24 janvier 2022, 15:09

    Rien à dire

  • Posté par Poireau Brice, lundi 24 janvier 2022, 13:35

    Et aucune gêne de la part de Comeos lorsqu’on sait que les prix en Belgique sont déjà 15% à 20% plus élevés qu’en France (et parfois 100% plus élevés - véridique) et rien à voir avec l’indexation mais plutôt avec des ententes illégales et aux pouvoirs publics qui regardent ailleurs

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs