Accueil Opinions Éditos

C’est au milieu de la crise que le futur doit être repensé

La crise du covid a exacerbé la défiance à l’égard des institutions. Retrouver la cohésion sociale est le principal défi des gouvernants.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La « convergence » entre des contraires qui normalement se détestent, s’est répétée ce dimanche dans la rue. « On le voit dans les manifestations antivax, réunissant des gens d’extrême droite, de gauche et des écolos : les foules ne sont plus idéologiques, mais thématiques. On doit repenser le caractère du fascisme contemporain à la lumière de ce mélange postmoderniste », avertissait l’écrivain Stefan Hertmans (Une ascension), alors que nous l’interrogions sur le risque que le mélange entre pro et anti vaccins attise le retour des extrémismes en Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, lundi 24 janvier 2022, 18:28

    "Nombre d'entre nous sont épuisés". Alors oui, certainement le personnel soignant, les enseignants qui doivent assurer vaille que vaille la continuité du service dans un environnement incroyablement instable, diverses professions - par exemple les policiers- au contact avec un public stressé ou agressif, d'autres encore, sans doute, et peut-être surtout les politiques qui portent le poids des décisions, la charge des responsabilités, et doivent en prime endurer les critiques sempiternelles de gens, sociologues, journalistes, intellectuels divers et variés qui savent doctement décréter que c'est au milieu de la crise qu'on doit préparer l'avenir. Une fois émise cette profonde réflexion, j'imagine qu'on estime avoir bien mérité de la République...

  • Posté par BOERAEVE PHILIPPE, mardi 25 janvier 2022, 21:57

    +1 (CW)

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 24 janvier 2022, 13:46

    "Le Futur" ; "Cohésion sociale" ; "Nos Institutions"; etc. et Blah! Blah! Blah ! Merci Madame Delvaux ... mais, comme citoyen ... j'aimerai d'abord SORTIR de la Pandémie! point barre... et le reste après...

  • Posté par Chalet Alain, lundi 24 janvier 2022, 13:32

    Et cessons de dire "ceux et celles", car cela explicite qu'on n'inclut que 2 genres. Disons simplement "ceux", ce qui inclut tous les genres.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 24 janvier 2022, 13:29

    Repensons le futur: suppression de l'assistanat généralisé qui nous ruine, sans pour autant arriver à aider ceux qui en ont vraiment besoin. Cessons de soigner des symptômes et attaquons-nous aux causes. Et cessons de dire gauche dans les cas où il s'agit en réalité d'extrême-gauche.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs