Accueil Société

Certificat de rétablissement covid: un recours devant la Cour constitutionnelle

Selon l’avocat Alain Lebrun, cette règle est « arbitraire et aberrante » et ne repose sur aucune base médicale. Il a introduit un recours devant la Cour constitutionnelle.

Temps de lecture: 1 min

Pour l’avocat Alain Lebrun, la règle légale qui limite le certificat de rétablissement à 180 jours (et qui va expirer à 150 jours dès le 1er mars) est « arbitraire et aberrante », selon les informations de la Dernière Heure . Selon lui, cette règle ne repose sur aucune base médicale.

Dans le système actuel en Belgique, un certificat de rétablissement est délivré à quelqu’un qui a subi une infection au covid et a prouvé qu’il avait réalisé un test PCR qui s’est révélé positif. Ce certificat est émis automatiquement 13 jours après l’infection, à la date où l’on est considéré comme guéri.

Ce certificat est limité à 180 jours (et bientôt 150), or les règles ne sont pas les mêmes dans tous les pays.

En Suisse et à Monaco, la durée de l’immunité est d’un an, soit 365 jours. Ce délai actuel résulte d’une disposition légale qui date de fin juillet 2021.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, lundi 24 janvier 2022, 18:55

    Évidemment, les infectés au sarscov1 sont toujours protégés 10 ans après. Et dans toute l histoire de la vaccination, on a jamais vacciné des guéris, tout simplement parce c est absurde

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 25 janvier 2022, 9:25

    <les infectés au sarscov1 sont toujours protégés 10 ans après>. Celle-là, il fallait s'appeler <Ernotte> l'abruti manipulateur malfaisant (TM), pour oser la faire... Evidemment, comme le dit l'adage : "les cons ça ose tout". Ceci indépendamment du fait que le <SRAS> (causé par le coronavirus <SARS-CoV>) a sévi entre fin 2002 et début 2004, soit il y a quasi ... 20 ans. [https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/sras]. <Averell Ernotte> dans toute sa splendeur...

  • Posté par massacry olivier, lundi 24 janvier 2022, 22:32

    Et une paire de baffe pour l'éminent virologue tête-de-linotte.

  • Posté par Propronet Juste, lundi 24 janvier 2022, 16:57

    Que l’on instaure un pass vaccinal , cela réglera le problème.

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 24 janvier 2022, 16:20

    La médecine n'est en aucun cas une science exacte. Elle n'a qu'une obligation de moyens et non de résultats. Mais les plaignants, déjantés, et leur avocat, avides, ne comprennent rien au principe de précaution. Ce monde-là, pétri de certitude, prend toujours sa priorité de droite puisqu'il "en a le droit et que les autres doivent s'arrêter devant moi-je" et se prennent un 5 tonnes en pleine poire. Tout bien pesé, je trouve que ça fait de l'air à tout le monde.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko