Accueil Culture Musiques

La Fonte Musica: une musique finement ciselée

Zacara da Teramo

Fiche - Temps de lecture: 1 min

Voici le plus bel enregistrement de musique ancienne des derniers mois. Il nous ramène aux subtilités infinitésimales de l’Ars Subtilior magnifiées autrefois par Mala Punica et propose tout l’œuvre disponible (musique religieuse, musique sacrée parodique et musique profane) de Zacara da Teramo, un quasi inconnu pour beaucoup. Très tôt, celui que l’on définit comme un chantre et un enlumineur (étonnant vu la malformation dont il souffrait : pas plus de dix doigts pour les mains et les pieds) travaille pour la curie romaine. Un schisme l’en éloigne de 1399 à 1411 mais il revient sous le règne contesté de Jean XXIII. Son œuvre est imposante : 7 Gloria et 7 Credo, plus un bel ensemble de pages religieuses parodiques ou inspirées de modèles profanes et une solide collection de ballate (forme très en vogue dans l’Italie du XIVe siècle) composés sur des textes hautement originaux qui leur valent le surnom de Enigma Fontana. La caractéristique de cette musique littéralement ciselée réside paradoxalement dans sa beauté mélodique, une qualité que sert avec un bonheur toujours changeant l’ensemble La Fonte Musica sous la baguette de Michele Pasotti. Une réelle découverte !

Alpha, un coffret de 4 CD

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une