Accueil Société

Pendant combien de temps est-on positif au variant omicron, et quand est-on le plus contagieux?

Des chercheurs se sont penchés sur la contagiosité du variant omicron et sur la période la plus dangereuse, où une personne positive est la plus contagieuse. Ils ont analysé une équipe de basket-ball pour tirer leurs conclusions.

Temps de lecture: 3 min

Plusieurs chercheurs ont voulu déterminer pendant combien de temps une personne est positive après avoir réalisé un test PCR, et quelle est la période la plus dangereuse de l’infection. Ils ont passé en revue les résultats de tests de joueurs de basket-ball américains et du reste de l’équipe, selon les informations du Nieuwsblad . Chaque jour, ceux-ci ont été testés avec un PCR. Ils en ont tiré 5 conclusions.

Des différences considérables

Il existe de grandes différences au niveau de la quantité de virus présente chez chacun et son évolution. Les chiffres sont alors difficilement applicables à l’ensemble de la population. Surtout que des joueurs de basket sont généralement jeunes et en bonne santé et peuvent alors faire disparaître plus rapidement une infection qu’une autre personne malade.

Cinq jours

Chez la majorité des personnes positives, la quantité de virus dans le nez ou la gorge augmente pendant 3,5 à 5 jours. Une fois ce pic atteint, il faut encore cinq jours pour que la quantité de virus diminue. Il est alors à peine détectable, voire plus du tout.

Différence omicron/delta

Omicron est plus contagieux que delta et se propage plus rapidement. Mais la quantité de virus ne semble pas influencer cette contagiosité plus rapide.

La période la plus dangereuse

D’anciennes recherches sur l’ancien variant du virus ont montré que les personnes les plus contagieuses l’étaient juste avant de développer des symptômes. Ce résultat n’est pas contredit par l’étude actuelle.

Dans le groupe qui a été testé chaque jour presque quotidiennement et qui n’était pas encore touché par le virus au maximum un jour avant le test positif, moins d’un sur trois était déjà potentiellement infectieux au moment du premier test positif. Après deux jours, c’était presque trois sur quatre. Et après quatre jours après le test positif, le nombre de personnes contagieuses diminue. Ce sont les résultats repris par le Nieuwsblad .

Le moment idéal pour s’isoler

L’idéal, c’est de s’isoler longtemps, assez pour être sûr de ne pas contaminer quelqu’un. Mais il peut être coûteux s’il dure longtemps et qu’il n’est pas utile.

Aux Etats-Unis, la période d’isolement est de cinq jours. En Belgique, c’est sept jours minimum.

Plus le test est tardif, plus la personne est avancée dans l’infection, plus il y a de chances que le pic d’infectiosité soit déjà passé. C’est également le cas des personnes qui obtiennent un résultat positif dès l’autotest.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko