Accueil Monde États-Unis

Conflit en Ukraine: les Etats-Unis étudient l’envoi de troupes dans les pays de l’Otan

Alors que les Etats-Unis se font de plus en plus alarmistes sur la possibilité d’une attaque imminente de la Russie, le président américain doit s’entretenir avec plusieurs dirigeants européens lors d’une visioconférence ce lundi soir.

Temps de lecture: 2 min

Joe Biden aura lundi à 21h une « visioconférence sécurisée » avec plusieurs dirigeants européens au sujet de la situation en Ukraine, a annoncé la Maison Blanche, au moment où une divergence de ton se fait entendre entre Washington et certains alliés européens.

Alors que les Etats-Unis se font de plus en plus alarmistes sur la possibilité d’une attaque imminente de la Russie, le président américain doit s’entretenir avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le président du Conseil Charles Michel, le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz, le Premier ministre italien Mario Draghi, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, le président polonais Andrzej Duda et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Joe Biden se trouvera, pour la discussion, dans la « Situation Room », salle de crise de la Maison Blanche.

Cette visioconférence « s’inscrit dans le cadre de nos échanges et de notre coordination étroite avec nos alliés et nos partenaires transatlantiques en réponse au renforcement militaire de la Russie à la frontière ukrainienne », explique la Maison Blanche.

Le ton semblait diverger quelque peu lundi entre Washington et les Européens à propos de cette crise aigüe.

Les Etats-Unis parlent désormais d’une possible invasion de l’Ukraine « à tout moment » et ont annoncé le retrait d’une partie du personnel de leur ambassade à Kiev, suivis en cela par leurs alliés britannique et australien.

Certains dirigeants européens demandent des explications sur ce qu’ils considèrent comme une dramatisation peut-être excessive des Etats-Unis.

Selon des médias américains, les Etats-Unis étudient l’envoi de jusqu’à 5.000 militaires dans les pays baltes et d’Europe orientale de l’Otan face aux risques d’une invasion russe en Ukraine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 24 janvier 2022, 19:17

    Le maître va donner ses instructions. Espérons que le prompteur ne tombe pas en panne.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 24 janvier 2022, 20:43

    Sans le Maître on aurait tous eu le droit de goûter aux joies du communisme, à l’instar des polonais, hongrois et autres allemands de l’Est. Un plaisir rare.

  • Posté par Bertrand Christophe, lundi 24 janvier 2022, 20:02

    Mais que faut-il donc faire avec Monsieur Poutine , alors ?

  • Posté par Adolphe Bonisseur, journaliste citoyen et fact-checker, lundi 24 janvier 2022, 18:53

    Les troupes russes seront bienvenues à Bruxelles

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 24 janvier 2022, 20:44

    Dixit le keyboard warrior derrière son écran, bien au chaud.

Plus de commentaires
Sur le même sujet (2)

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une